DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Situation "critique" en France : quelles solutions pour éviter un reconfinement ?

euronews_icons_loading
Le métro parisien
Le métro parisien   -   Tous droits réservés  Lewis Joly/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

La situation épidémique continue de se dégrader en France avec plus de 50 000 nouveaux cas enregistrés dimanche en 24 heures, 200 000 sur une semaine. Des chiffres records en Europe.

50 000 nouveaux cas en 24 heures

A cette vitesse, les hôpitaux, qui accueillent actuellement plus de 2 500 malades en réanimation, risquent d'être rapidement submergés.

Le Conseil scientifique mis en place l'Elysée parle d'une situation "critique" :

"Ce virus est très difficile, on a acquis beaucoup d'informations, mais on ne connait pas tout, cette deuxième vague va être probablement plus forte que la première vague, le retentissement sur les systèmes de santé va être probablement là dans les trois semaines qui viennent au niveau des services de réanimation et je pense que beaucoup de nos concitoyens n'ont pas encore pris conscience de ce qui nous attend", souligne Jean-François ., le président du Conseil scientifique.

Beaucoup de nos concitoyens n'ont pas encore pris conscience de ce qui nous attend.
Jean-François Delfraissy
Président du Conseil scientifique

Les pistes envisagées avant le reconfinement

Face à la dégradation de la situation épidémique, le spectre du reconfinement généralisé resurgit en France. Pour l'éviter, Paris pourrait décider de renforcer progressivement les mesures de restrictions :

  • Le couvre-feu pourrait être avancé à 19 heures au lieu de 21 heures. 46 millions de Français y sont actuellement soumis ;
  • Autre possibilité, un confinement le week-end pour empêcher les rassemblements amicaux et familiaux ;
  • Un confinement localisé pour les zones où le taux d'incidence est particulièrement élevé ;
  • Un confinement par âge pour protéger notamment les personnes âgées les plus fragiles ;
  • La fermeture des établissements scolaires ;
  • Le renforcement du télétravail.
euronews
Les pistes envisagées en Franceeuronews

Un confinement à l'Irlandaise ?

Enfin le Conseil scientifique réfléchit à un confinement à l'Irlandaise. Plus souple que celui mis en place lors de la première vague. Les écoles restent ouvertes, mais le télétravail est obligatoire. Tous les lieux de loisirs et commerces non essentiels sont fermés. Il est interdit de sortir de chez soi, sauf pour faire de l’exercice. Interdiction également de rencontrer des personnes d’un autre foyer.