DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Soulagement pour Boeing après le premier vol commercial de son 737 MAX, cloué au sol depuis 20 mois

euronews_icons_loading
Soulagement pour Boeing après le premier vol commercial de son 737 MAX, cloué au sol depuis 20 mois
Tous droits réservés  Elaine Thompson/Copyright 2016 The Associated Press. All rights reserved. This material may not be published, broadcast, rewritten or redistributed without permission.
Taille du texte Aa Aa

C'était un retour très attendu et un soulagement pour Boeing. Après un coup d'arrêt de presque deux ans, un 737 MAX a effectué sans encombre un vol commercial mercredi. Un voyage d'1 H 30 entre Sao Paulo et Porto Alegre opéré par la compagnie brésilienne Gol.

L'avion a subi des modifications et de nombreux essais après deux catastrophes aériennes ayant fait 346 morts (Lion Air (189 morts en octobre 2018) et d'Ethiopian Airlines (157 morts en mars 2019); des accidents qui ont provoqué une crise majeure pour le géant américain de l'aéronautique : annulation de commandes et perte de confiance.

En novembre dernier, les autorités américaines, puis brésiliennes, ont donné leur feu vert pour la remise en service avec une formation spécifique pour les pilotes.

Des modifications ont été apportées notamment au niveau du système antidécrochage MCAS qui avait été mis en cause dans les deux catastrophes.

Gol avait pourtant donné la possibilité à tout passager ne se sentant pas à l'aise à l'idée d'embarquer à bord d'un 737 MAX de "reporter son voyage sans frais et sans différence de tarif", selon un porte-parole de la compagnie.

Mais la plupart des voyageurs ne savaient pas qu'ils étaient à bord d'un Boeing 737 MAX, et encore moins qu'il s'agissait du tout premier vol de cet avion depuis 20 mois.

"C'est bon à savoir", a confié avant le décollage un passager qui voyageait avec sa compagne. "Mais si l'avion est là, c'est qu'il est sûr, non?"

Deux membres d'équipage, qui ont préféré garder l'anonymat, ont déclaré à l'AFP qu'ils étaient "très émus" à l'idée de prendre part à cette première mondiale et ont assuré qu'ils étaient certains que "tout se déroulerait à la perfection".

Avec sept membres d’équipage et une capacité de 186 passagers, le vol était plein à 88%, selon un steward.

Si la compagnie brésilienne entend faire voler tous ses sept 737 MAX d'ici la fin de l'année, Boeing doit encore convaincre le reste du monde de la fiabilité de son appareil.

Sources additionnelles • AFP