DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

États-Unis : Joe Biden vacciné, le plan de soutien à l'économie approuvé par le Congrès

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
États-Unis : Joe Biden vacciné, le plan de soutien à l'économie approuvé par le Congrès
Tous droits réservés  ALEX EDELMAN/AFP
Taille du texte Aa Aa

C'est dans son Etat du Delaware et en direct devant les caméras de télévision que le président élu des Etats-Unis Joe Biden a été vacciné ce lundi contre le Covid-19.

Le vice-président sortant Mike Pence avait été vacciné vendredi, également en public. En revanche, Donald Trump, en fonction jusqu'au 20 janvier, n'a pas encore annoncé de date pour sa vaccination.

"Nous devons beaucoup aux scientifiques et aux personnes qui ont mis cela en place", a souligné Joe Biden. "Il faut donner un certain crédit à l'administration pour avoir fait démarrer l'opération Warp Speed", a-t-il ajouté. L'opération "Warp Speed", c'est ce vaste chantier logistique mis en place par l'administration Trump pour développer puis distribuer les vaccins en un temps record.

Deux vaccins ont été approuvés aux Etats-Unis, pays le plus touché au monde par le Covid-19 : celui de Pfizer/BioNtTech et celui de Moderna. Ce dernier a été approuvé en urgence vendredi.

Le plan de soutien à l'économie approuvé

L'horizon semble aussi se dégager sur le plan législatif. La Chambre des représentants puis le Sénat ont approuvé ce lundi un gigantesque plan de soutien à l'économie de 900 milliards de dollars - soit 737 milliards d'euros.

Après des mois de blocage, Démocrates et Républicains sont parvenus à se mettre d'accord sur cet ensemble de mesures : chèques aux familles les plus vulnérables, aides aux petites entreprises et aux écoles, allocations chômage supplémentaires de 300 dollars par semaine ou encore une enveloppe pour la distribution équitable de vaccins contre le Covid-19.

Après son approbation par la Chambre des représentants puis par le Sénat, le plan peut maintenant être soumis au président Donald Trump pour signature.

"C'est un programme d'urgence et de survie", a estimé lundi avant le vote le chef de la minorité démocrate du Sénat, Chuck Schumer. L'aide est incomplète et l'administration Biden devra "combler les trous" en janvier, a-t-il ajouté.

Les parlementaires américains devaient impérativement finaliser cet accord et l'approuver ce lundi, alors que le spectre d'une fermeture du gouvernement ("shutdown") n'était pas exclu.

En effet, le Congrès a décidé de prolonger de 24 heures, jusqu'à lundi minuit, la loi de court terme permettant le financement des administrations fédérales. Les parlementaires doivent donc de surcroît trouver un consensus sur la nouvelle loi de finances.