Premières vaccinations en Guinée Conakry avec le Spoutnik V

Premières vaccinations en Guinée Conakry avec le Spoutnik V
Tous droits réservés  Jerome Delay/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par euronews  avec AFP

Le pays est le premier d'Afrique sub-saharienne à prévoir un plan de vaccination contre le coronavirus. Des ministres ont participé à la phase pilote.

La Guinée-Conakry est le premier pays d'Afrique sub-saharienne à avoir administré des vaccins anti-Covid. Il ne s'agit pour l'instant que d'une phase expérimentale. Et des ministres figuraient parmi les volontaires à recevoir le vaccin russe Spoutnik V.

"Nous avons commandé 2 millions de doses (à la Russie) pour pouvoir vacciner les personnes vulnérables", précise le Dr Sakoba Keita, directeur de l'Agence nationale de sécurité sanitaire, "et nous avons également passé des commandes en République populaire de Chine, tout cela afin de montrer la volonté du gouvernement de passer à l'offensive pour utiliser cette dernière stratégie qui nous a bien servi lors de l'épidémie d'Ebola".

Pour l'heure seuls 60 volontaires ont été vaccinés. Le gouvernement n'a pas donné de date officielle pour le lancement de sa campagne. Ce pays d'Afrique de l'Ouest a déclaré plus de 13 000 cas de contamination et 80 décès.

Mise à part en Russie, le Spoutnik V a commencé à être utilisé au Belarus et en Argentine. L'Algérie doit débuter ce mois-ci ses premières vaccinations.

À découvrir également