This content is not available in your region

G5 Sahel, force Barkhane : Emmanuel Macron reçoit le président de la transition malienne

Access to the comments Discussion
Par Olivier Peguy  avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Le président français Emmanuel Macron sur le perron de l'Elysée avec son hôte, le président de la transition malienne, Bah N'daw, le 27/01/2021
Le président français Emmanuel Macron sur le perron de l'Elysée avec son hôte, le président de la transition malienne, Bah N'daw, le 27/01/2021   -   Tous droits réservés  LUDOVIC MARIN/AFP or licensors

Le président de la transition malienne Bah N'Daw a été reçu ce mercredi à Paris par le chef de l'Etat français Emmanuel Macron pour un déjeuner de travail. Étaient également présent la ministre française des Armées Françoise Parly et le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian.

Au menu des discussions, entre autres, la tenue du sommet du G5 Sahel prévu à la mi-février au Tchad.

C'est la première fois que Bah N'Daw effectue une visite officielle hors du continent.

Cet ancien officier de l'armée malienne a été désigné en septembre dernier pour assurer la transition à la tête du Mali, avant que le pouvoir soit rendu aux civils.

C'est donc lui qui va représenter son pays lors du prochain sommet du G5 Sahel, prévu dans deux semaines au Tchad.

Lors de ce sommet, il sera évidemment question de la situation sécuritaire au Mali et dans la zone sahélienne. La France a récemment fait part de son intention de réduire sa présence militaire sur place.

Actuellement,un peu plus de 5000 soldats français sont déployés au sein de la force Barkhane.

Manifestation anti-française à Bamako

Cette présence militaire suscite des critiques au Mali. En témoigne la manifestation organisée le 20 janvier dernier dans la capitale Bamako.

Une centaine de personnes s'étaient rassemblées à pied ou à moto avant d'être dispersées par les forces de l'ordre.

Opération anti-djihadistes

Par ailleurs, l'armée malienne a indiqué ce mardi qu'une centaine de djihadistes avaient été tués en janvier lors d'une opération d'envergure menée conjointement par les armées française et malienne. L'opération a eu lieu dans le centre du Mali.

"Une centaine de terroristes neutralisés, une vingtaine capturés et plusieurs motos et matériels de guerre saisis" durant l'opération "Eclipse", menée du 2 au 20 janvier par l'armée malienne et la force française Barkhane, a indiqué l'armée malienne dans un communiqué.