DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Près de 500 migrants sauvés en Méditerranée, une vingtaine a chaviré lors de l'un des sauvetages

euronews_icons_loading
Près de 500 migrants sauvés en Méditerranée, une vingtaine a chaviré lors de l'un des sauvetages
Tous droits réservés  Salvatore Cavalli/Salvatore Cavalli
Taille du texte Aa Aa

Près d'une centaine de migrants ont été secourus en mer au large de la côte ouest de la Libye, mais une vingtaine se sont noyés quand leur embarcation a chaviré...

Ils voulaient rejoindre l'Europe, mais ont été secourus par des gardes-côtes libyens qui les ont conduits à Tripoli. Ils ont été accueillis dans une base navale par une équipe de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Parmi eux figurent six femmes et deux enfants. Ils sont pour la plupart originaires du Cameroun, du Soudan et du Mali, selon un représentant de l'OIM. La plupart ont été transférés vers des centres de détention dont les conditions ne cessent d'empirer toujours selon l'agence onusienne.

L'ONG allemande Sea-Watch a par ailleurs mené cinq opérations de sauvetage depuis vendredi en Méditerranée centrale, trois rien que dimanche : 363 migrants ont été sauvés des eaux.

Les images des missions de vendredi et samedi ont montré des bateaux pneumatiques chargés au maximum. Tous les migrants ont été secourus et emmenés à bord des navires de Sea-Watch.

Ce dimanche soir, l'ONG a aussi repéré une embarcation en bois avec environ 90 personnes à bord. Elle a demandé l'aide des gardes-côtes italiens, ne pouvant faire face.

La semaine dernière une cinquantaine de migrants ont déjà péri en mer.

Depuis le début de l'année, le nombre de morts et de disparus dans cette zone s'élève désormais à 180 personnes.

Malgré une insécurité persistante, la Libye reste une route majeure pour des milliers de migrants fuyant le désespoir, la pauvreté et la corruption pour tenter de rejoindre l'Europe, souvent au prix d'une odyssée longue et dangereuse.