DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le vaccin Spoutnik V comparé à la "roulette russe" : Moscou demande des excuses à l'EMA

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy avec AFP
euronews_icons_loading
Le vaccin russe Spoutnik V
Le vaccin russe Spoutnik V   -   Tous droits réservés  Jorge Saenz/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

La Russie demande des excuses à l'EMA, l'Agence européenne des médicaments, après les propos d'une de ses responsables qui avait comparé l'autorisation en urgence du vaccin Spoutnik V par certains pays européens à de la "roulette russe".

Sur Twitter, les créateurs du vaccin voient à travers ces propos de "possibles interférences politiques" et rappellent que Spoutnik V a déjà été approuvé par 46 pays.

Lors d'une émission dimanche à la télévision autrichienne, la présidente du conseil de direction de l'EMA, Christa Wirthumer-Hoche, avait fait part de ses réserves sur le vaccin russe : "Un gouvernement peut délivrer une autorisation d'urgence au vaccin Spoutnik V, mais c'est un peu comparable à de la roulette russe ! Nous avons besoin d'examiner des documents et nous n'avons pas non plus de données pour le moment sur les personnes vaccinées. C'est pourquoi, je déconseille vivement d'accorder une autorisation d'urgence."

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz s'est dit prêt à se faire inoculer le vaccin russe que l’Autriche envisage par ailleurs de produire. De son côté, la Hongrie n'a pas attendu le feu vert du régulateur européen pour distribuer ce vaccin à sa population. La République tchèque et la Slovaquie ont également passé commande à la Russie, qui a proposé de fournir des vaccins à 50 millions d'Européens à partir de juin.