DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Manifestation en Argentine pour demander "justice pour Maradona"

Par Maxime Bayce  & AFP
euronews_icons_loading
Manifestation en Argentine pour demander "justice pour Maradona"
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

Ce mercredi soir, place de la République à Buenos Aires, règne une quasi ambiance de victoire. La où en 1986, les Argentins célébraient la Coupe du monde ramenée au pays et leur héros, Diego Maradona, ils se sont retrouvés pour exiger justice pour le plus grand numéro 10 de l'histoire de l'Albiceleste.

Car les dernières heures de Maradona font désormais l'objet d'une commission d'enquête médicale. Celle-ci doit présenter ses résultats dans les deux à trois semaines à venir.

Plusieurs membres de son équipe médicale sont accusés par deux des filles du Pibe de Oro, Gianinna (31 ans) et Jana (24 ans), d'être responsables de la détérioration de la santé de leur père.

Des accusations qui ont mis le feu au poudre dans un pays ou le footballeur est une idole.

"Je ne comprends pas qu'ils aient été si méchants avec Diego, une personne qui nous a tant donné, s'agace German, l'un des manifestants. Après la guerre des Malouines, il nous a réconfortés. Il a donné de la joie à tous les Argentins qui traversaient des moments difficiles".

"Mon sentiment est que les gens ne se calmeront pas tant que tous les coupables n'auront pas payé leurs crimes. Nous ne les laisserons pas tranquilles, nous les poursuivrons ou qu'ils soient", s'emporte un autre.

La commission d'enquête pourrait déboucher sur des mise en examen pour non assistance à personne en danger ou homicide involontaire, des poursuites punies en Argentine de cinq à quinze ans d'emprisonnement.

L'enquête se concentre autour de sept personnes: le neurochirurgien Leopoldo Luque, la psychiatre Agustina Cosachov, un psychologue, deux infirmiers (un homme et une femme) au chevet de Maradona, ainsi que le coordinateur de ces infirmiers et un médecin coordinateur de l'hospitalisation à domicile.

Opéré début novembre 2020 d'un hématome à la tête, Maradona est décédé quelques semaines plus tard des suites, selon l'autopsie, "d'un œdème pulmonaire et d'une insuffisance cardiaque". Il avait 60 ans.

Toute sa vie, le footballeur a connu des problèmes de santé liés à ses addictions à l'alcool et aux drogues.