DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : l'Organisation mondiale de la santé "très préoccupée" par la situation au Brésil

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Arrivée d'un patient suspecté d'être atteint du Covid-19 dans un hôpital de Brasilia, le 11 mars 2021.
Arrivée d'un patient suspecté d'être atteint du Covid-19 dans un hôpital de Brasilia, le 11 mars 2021.   -   Tous droits réservés  (Eraldo Peres/The Associated Press)
Taille du texte Aa Aa

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé s'est dit vendredi "très préoccupé" par la situation épidémiologique liée au Covid-19 au Brésil, appelant le gouvernement à prendre des "mesures sérieuses".

C'est loin d'être la première fois que Tedros Adhanom Ghebreyesus alerte sur la situation dans ce pays.

"Nous sommes très inquiets, car non seulement le nombre des cas, mais aussi le nombre des morts augmentent", a-t-il déclaré vendredi en conférence de presse.

"Si aucune mesure sérieuse n'est prise, la tendance actuelle (...) se traduira par davantage de morts", a-t-il prévenu, appelant le gouvernement à "prendre la situation au sérieux".

Quelque 273 000 personnes sont mortes du Covid-19 au Brésil, où le président d'extrême droite Jair Bolsonaro n'a cessé de minimiser la pandémie et où la vaccination n'a débuté que tardivement et lentement, en raison d'un manque de doses disponibles.

Le président brésilien a également fait l'objet de nombreuses critiques de la part de spécialistes en santé publique pour avoir vanté les mérites de médicaments dont l'efficacité contre le virus n'a pas été prouvée, comme l'hydroxychloroquine.

Le Brésil a battu cette semaine un nouveau record de morts en 24 heures (2 286).

"Les autorités devraient envoyer des messages clairs sur la situation et les mesures à prendre"
Tedros Adhanom Ghebreyesus
Directeur général de l'OMS

Cette situation, si elle se prolonge, menace de déborder sur les pays voisins, qui dans leur ensemble s'en sortent mieux que le Brésil, a-t-il averti.

L'OMS est particulièrement inquiète en raison de la circulation au Brésil d'un des variants plus contagieux du coronavirus, appelé P.1 et apparu à Manaus, dans le nord.

"Plusieurs études sont en cours concernant ce variant P.1, afin de quantifier sa transmissibilité et sa sévérité. Il y a des éléments suggérant que sa sévérité augmente également", a relevé Maria Van Kerkhove, la responsable technique à l'OMS de la lutte contre le Covid-19.