DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : les Anglais retrouvent le goût de la bière au pub

euronews_icons_loading
Covid-19 : les Anglais retrouvent le goût de la bière au pub
Tous droits réservés  Frank Augstein/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

L'Angleterre retrouve un semblant de normalité ce lundi avec la levée de nombreuses restrictions , alors que le nombre de contaminations au Covid-19 continue de baisser au Royaume-Uni.

Les Anglais ont pu notamment retrouver les salles de sport, ainsi que de nombreux commerces comme les magasins de vêtements ou les salons de coiffures, qui avaient dû fermer début janvier, voire mi-décembre pour les salons londoniens : "C'est fantastique, c'est un peu un retour à la normal. Et c'est aussi un plaisir", s'enthousiasme Kate, une londonienne venue se faire couper les cheveux. Ce lundi a marqué aussi la réouverture des spas, des bibliothèques et des piscines. Les Anglais peuvent aussi partir en vacances dans le pays, tant qu'ils restent entre membres du même foyer.

Ils ont aussi pu profiter ce lundi des rayons de soleil pour boire une bière entre amis. Les terrasses** des pubs, des cafés et des restaurants ont en effet été autorisées à ouvrir, pour le plus grand plaisir des londoniens." C'est délicieux, c'est comme si anges passaient sur ma langue !", s'amuse un jeune homme en buvant une pinte de Guiness. "_C'est comme un souvenir que j'avais perdu et que je viens de retrouver**_", déclare un autre client du pub. Les Ecossais et les Gallois devront eux attendre le 26 avril avoir de pouvoir profiter des terrasses.

En Angleterre, il faudra encore attendre le 17 mai avant une réouverture de la restauration en salle, des hôtels et des salles de spectacle.

Le Royaume-Uni est le pays le plus touché en Europe par la pandémie avec plus de 127 000 morts. Confiné pour la troisième fois début janvier, voire fin décembre pour certaines régions comme Londres, il a vu sa situation sanitaire nettement s'améliorer depuis, avec désormais moins de 3 000 cas et moins de 50 décès par jour.

La levée de certaines restriction a été rendue possible aussi par une campagne de vaccination massive, qui a déjà permis d'injecter une première dose à près de 60% de la population depuis début décembre, soit la plus grande partie des plus de 50 ans.

Ces progrès permettent un déconfinement très progressif, qui se déroule selon un calendrier différent dans chacune des nations constitutives du Royaume-Uni. Des assouplissements sont aussi prévus lundi en Ecosse, au Pays de Galles et en Irlande du Nord.