DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le crime organisé menace de progresser dans l'UE à cause de la pandémie

euronews_icons_loading
Le crime organisé menace de progresser dans l'UE à cause de la pandémie
Tous droits réservés  KENZO TRIBOUILLARD/AFP PHOTO
Taille du texte Aa Aa

Le crime organisé représente une menace jamais atteinte jusque-là pour l'Union européenne. C'est le constat présenté lundi par Europol, l'agence européenne de police.

Près de 40% des réseaux criminels sont liés à la drogue selon le rapport ce qui en fait l'activité criminelle la plus importante en Europe. A cela s'ajoute la pandémie qui créé un terrain favorable pour ces organisations. "Les criminels ont rapidement adapté à la pandémie les produits illégaux, leurs modes opératoires et leurs discours", précise la directrice d’Europol Catherine De Bolle.

Les autorités font face à des organisations transnationales. 70% des réseaux criminels sont actifs dans au moins trois pays différents. Europol alerte les citoyens de l'Union contre les fraudes en ligne et hors ligne mais aussi contre les vols. L'Europe comptabilise en moyenne un million de cambriolages par an.

L'office européen s'inquiète aussi de la violence toujours plus forte des criminels qui ont aussi recours à la corruption à des structures complexes pour blanchir d'énormes sommes d'argent. "En un an les criminels ont engrangé presque 140 milliards d'euros dans l'Union européenne. C'est 1% du Produit intérieur brut européen, c'est plus que le PIB de certains Etats membres", s’alarme Ylva Johansson, Commissaire européenne en charge des Affaires intérieures.

Ces structures criminelles pourraient aussi profiter des stratégies de reprise, avertit l'UE. Elle demande aux gouvernements de renforcer les mesures de contrôle, la coopération judiciaire et le partage d'information.