DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le policier Derek Chauvin condamné à 22 ans et demi de prison pour le meurtre de George Floyd

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Le policier Derek Chauvin condamné à 22 ans et demi de prison pour le meurtre de George Floyd
Tous droits réservés  AP/AP
Taille du texte Aa Aa

Le policier Derek Chauvin a été condamné à 22 ans et demi de prison pour le meurtre de l'Afro-Américain George Floyd : la sentence est tombée ce vendredi soir aux États-Unis.

L'avocat de la famille Floyd, Ben Crump, a immédiatement salué une décision "historique" qui selon lui permet aux proches du quadragénaire noir et aux Etats-Unis "de faire un pas de plus vers la réconciliation", après treize mois tumulteux.

Le juge Peter Cahill a souligné "reconnaître la peine profonde et énorme endurée par la famille Floyd" mais a juré ne pas avoir fondé sa décision sur "l'émotion ou la sympathie". "Je ne me suis pas non plus fondé sur l'opinion publique, je ne cherche pas à envoyer un message", a-t-il dit.

Le barème des peines dans le Minnesota recommande 12 ans et demi de prison pour un meurtre. Mais le juge Cahill avait retenu, avant l'audience, plusieurs facteurs aggravants. En étouffant George Floyd avec son genou, le 25 mai 2020, Derek Chauvin "a abusé de sa position de confiance et d'autorité" et a agi "avec une grande cruauté", avait-il notamment écrit.

Lors du procès, les procureurs avaient requis une peine de trente ans de prison contre le policier de 45 ans qui a, selon eux, "commis un meurtre brutal", et "choqué la conscience de la Nation".

Derek Chauvin s'exprime pour la première fois

Avant le verdict, pour la première fois, Derek Chauvin a pris la parole. "A cause de questions légales en suspens, je ne suis pas en mesure de faire une déclaration formelle à ce stade mais, brièvement, je tiens à présenter mes condoléances à la famille Floyd", a-t-il déclaré.

C'était il y a treize mois jour pour jour. Le 25 mai 2020, George Floyd, soupçonné d'avoir utilisé un faux billet de 20 dollars pour acheter des cigarettes, est plaqué au sol par des policiers.

Pendant huit longues minutes, le policier Derek Chauvin maintient une violente pression sur son cou. "Je ne peux pas respirer", seront les derniers mots prononcés par George Floyd avant de mourir.

L'affaire fait l'effet d'une bombe. Elle relance le débat sur le racisme aux États-Unis, mais aussi au-delà. Dans les semaines qui suivent, des manifestations monstres éclatent aux quatre coins de la planète.

Mais le dossier judiciaire ne s'arrêtera pas là : les trois collègues de Derek Chauvin seront jugés en mars 2022 pour "complicité de meurtre" par la justice du Minnesota.

En parallèle, les quatre hommes devront aussi affronter un procès devant la justice fédérale qui les a inculpés pour "violation des droits constitutionnels" de George Floyd.