DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Canada : les sympathisants amérindiens déboulonnent des statues des reines d'Angleterre

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Canada : les sympathisants amérindiens déboulonnent des statues des reines d'Angleterre
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

Au Canada, le Premier ministre a condamné les actes de vandalisme en marge de la fête nationale du 1er juillet. Dans la ville de Winnipeg, c'est une statue de la reine Victoria qui a été renversée, sa tête arrachée et jetée dans une rivière. Une petite statue de la reine Elizabeth II a été déboulonnée, et plusieurs églises catholiques ont été vandalisées.

Des saccages en marge de la marche "chaque enfant compte" dans les rues de Winnipeg, pour rendre hommage aux enfants autochtones.

"Nous soutenons tous ceux qui soutiennent la communauté autochtone, a déclaré Danny Smyth, le chef de la police locale, mais nous ne nous attendons pas à ce que les gens fassent des choses qui ne sont pas pacifiques. Je pense que tous les leaders impliqués dans cette affaire s'attendent à des manifestations pacifiques. Il n'est pas utile de transformer ces choses en violence, qu'il s'agisse de dommages matériels ou de violence contre des personnes".

Le pays est traumatisé par les découvertes macabres de près de 1 000 tombes anonymes dans trois pensionnats du pays. Celles d'enfants amérindiens, coupés de leurs familles, de leur langue et de leur culture et enrôlés de force jusque dans les années 1990 dans ces pensionnats où ils étaient souvent maltraités, voire plus.

Le 1er juillet est la fête nationale du Canada, mais de nombreuses villes avaient renoncé aux célébrations traditionnelles cette année à cause du scandale.

La dernière découverte en date a été faite le mercredi 30 juin, alors que 182 tombes ont été retrouvées à l'ancien pensionnat St. Eugene's Mission à Cranbrook, en Colombie-Britannique.