EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Un premier débat TV houleux en Allemagne pour succéder à Angela Merkel

Olaf Scholz, candidat du SPD, est arrivé en tête des sondages juste après le débat TV, 29 août 2021
Olaf Scholz, candidat du SPD, est arrivé en tête des sondages juste après le débat TV, 29 août 2021 Tous droits réservés MICHAEL KAPPELER/AFP
Tous droits réservés MICHAEL KAPPELER/AFP
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Armin Laschet, Annalena Baerbock et Olaf scholz ont débattu pour la première dois à la télévision allemande, à quatre semaine des élections qui doivent mettre fin à 16 ans de gouvernance d'Angela Merkel. En tête des sondages, Olaf Scholz.

PUBLICITÉ

A quatre semaines des élections en Allemagne, les trois principaux candidats à la chancellerie se sont affrontés lors d'un premier débat télévisé qui fut houleux.

Armin Laschet, le chef de file des chrétiens-démocrates de la CDU arrive bon dernier de l'enquête menée juste après le débat.

Pour 36% des personnes interrogées, Olaf Scholz, candidat des sociaux-démocrates du SPD est le vainqueur, ensuite arrive la candidate des Verts Annalena Baerbock et Armin Lachet n'aurait conquis que 25% de l'échantillon de l'institut de sondage Forsa.

Autrement dit Armin Laschet n'est pas parvenu à relancer sa campagne, alors qu'Olaf Scholz conforte sa popularité. Il a gardé son calme pendant le débat, se concentrant sur des sujets financiers, salaire, impôts, retraites :

"Nous avons un bon plan, j'ai un bon plan pour l'avenir, pour ce qui est nécessaire maintenant, et bien sûr j'ai pu me préparer d'une assez bonne manière pour ce poste grâce à toutes les fonctions que j'ai occupées dans le passé."

Annalena Baerbock, candidate du Parti vert au poste de chancelière, a bien sûr prôné le changement écologique :

"Les dernières années d'attente sous la grande coalition du SPD et de la CDU n'ont pas fait du bien à ce pays ; nous avons maintenant besoin d'un vrai départ, et c'est pour cela que je me présente."

Quant à Armin Laschet, sa place de successeur d'Angela Merkel est délicate, mais il se pose en modernisateur :

"Les 16 années d'Angela Merkel ont été de bonnes années, mais une nouvelle période commence maintenant, et elle a besoin de modernisation, et c'est pour cela que je me présente."

Armin Laschet a attaqué Olaf Scholz pour ne pas avoir exclu de monter une coalition avec l'extrême gauche Die Linke, il a aussi déclaré que les politiques de la candidate écologiste nuiraient à l'industrie allemande.

Mais rien n'y fait, Armin Laschet pâtit encore de son passage le mois dernier dans une ville touchée par les inondations meurtrières. Il avait été filmé en train de rire pendant la visite alors qu'il se rendait au chevet des sinistrés avec Angela Merkel.

Sources additionnelles • Reuters

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Euro de football 2024 : un match d'ouverture à sens unique entre l'Allemagne et l'Écosse

L'AfD nomme un nouveau chef de délégation au Parlement européen

Euro 2024 : une compétition sous haute sécurité en Allemagne