DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le grand chantier de l'assemblée générale des Nations Unies s'ouvre à New York

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Le grand chantier de l'assemblée générale des Nations Unies s'ouvre à New York
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Le Président américain et le Secrétaire Général des nations Unies se sont entretenus à la veille de l'ouverture de l'Assemblée Générale des Nations Unies ce mardi. Une prise de contact et de température avant le premier grand rendez-vous onusien de Joe Biden.

Washington espère à l'occasion de ce grand chantier diplomatique rallier à sa cause le plus de pays dans sa guerre d'influence face à la Chine, mais pour Antonio Guterres une autre question est plus pressante :

"Sur la base des engagements actuels des États membres, le monde est sur une trajectoire catastrophique qui mène à 2,7 degrés de réchauffement climatique, au lieu des 1,5 degrés que nous avons tous déterminés comme limite. Et la science nous dit, en effet, que tout ce qui dépasse 1,5 degrés serait une catastrophe."

L'attitude à adopter face à un Afghanistan abandonné aux talibans par les Etats-Unis est une autre question à l'ordre du jour... Sur ce terrain aussi, il faudra voir comment les grandes puissances envisagent leur placement et si elles sont capables de travailler ensemble pour aider la population afghane, menacée par de graves pénuries alimentaires.

Le Covid-19, lui est toujours là, et le débat sur le partage des vaccins et des brevets devrait continuer, avec bien-sûr en toile de fond cet enjeu plus fort que tout, la reprise de l'économie mondiale.

Angela Merkel avait enregistré un message pour l'ouverture de la session : "La pandémie de Covid-19 nous a fait reculer par rapport aux Objectifs de développement durable de l'ONU. Il est donc d'autant plus important que nous prenions des mesures rigoureuses. Cette crise mondiale est également l'opportunité de rendre nos vies et nos économies plus durables."

Plusieurs dirigeants assisteront en distanciel à cette assemblée générale, mais qui sera tout de même moins virtuelle que celle de 2020.