PUBLICITÉ

Ukraine : adoption d'une loi "anti-oligarques"

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, à la tribune de l'ONU à New York, le 22/09/2021
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, à la tribune de l'ONU à New York, le 22/09/2021 Tous droits réservés Eduardo Munoz/AP
Tous droits réservés Eduardo Munoz/AP
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le parlement ukrainien a adopté une loi "anti-oligarques". Un texte qui s'inscrit dans le cadre des efforts du président pour limiter le pouvoir de ces riches hommes d'affaires.

PUBLICITÉ

Le parlement ukrainien a adopté une loi "anti-oligarques". Un texte qui s'inscrit dans le cadre des efforts du président pour limiter le pouvoir de ces riches hommes d'affaires.

L'Ukraine a adopté ce jeudi une loi "anti-oligarques". Un texte censé s'attaquer à ces riches hommes d'affaires, influents dans le monde politique, économique et médiatique.

Cette loi a été initiée par le président ukrainien qui cherche à limiter le pouvoir de ces oligarques.

Ces derniers ne pourront ainsi plus financer les partis politiques ou entrer dans le capital de certaines entreprises.

Cela dit, des experts étaient réservés sur l'efficacité de cette législation notant le caractère flou des critères d'identification des oligarques. 

Attaque d'un conseiller présidentiel

L'adoption de ce texte survient au lendemain d'une tentative d'assassinat visant un conseiller présidentiel qui, selon les autorités, pourrait être liée à la lutte contre ces puissants hommes d'affaires.

Le chef de l'Etat ukrainien a profité de son passage à la tribune de l'assemblée générale de l'ONU pour justifier cette loi.

Un de mes proches conseillers vient d'être attaqué. Douze coups de feu ont été tirés en direction de sa voiture. Son chauffeur a été blessé.
C'est ça, le prix des changements dans l'Etat. C'est ça, le prix des réformes.
Volodymyr Zelensky
président ukrainien

L'attaque en question a eu lieu ce mercredi près de la capitale ukrainienne Kiev. Pour les autorités, cette agression est liée à la lutte engagée contre les oligarques.

"Nous ne céderons pas à l'intimidation", a promis le président ukrainien.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : l'Église orthodoxe liée à Moscou bientôt interdite

L'Audience nationale ouvre un procès contre Luis Rubiales pour le baiser non consensuel avec Jenni Hermoso

Autriche : Josef Fritzl pourrait être libéré prochainement