DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Concurrencé par SpaceX, ArianeGroup va supprimer 600 emplois

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Archive : employé du groupe ArianeGroup sur le site du Haillan (sud-ouest de la France), le 12/07/2018
Archive : employé du groupe ArianeGroup sur le site du Haillan (sud-ouest de la France), le 12/07/2018   -   Tous droits réservés  NICOLAS TUCAT/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Le constructeur des fusées Ariane s'apprête à supprimer 600 postes en France et en Allemagne d'ici à la fin 2022 pour regagner en compétitivité, notamment face à la concurrence de l'américain SpaceX.

Le constructeur des fusées Ariane va supprimer 600 postes en France et en Allemagne, d'ici à la fin 2022. Aucune fermeture de site n'est prévue, mais tous les sites seront impactés.

La direction parle d'un "plan d'adaptation des effectifs", assurant tout faire pour redéployer les salariés touchés vers d'autres postes dans les deux sociétés du groupe, Airbus et Safran.

Un délégué syndical affirme que ces suppressions de postes ne sont pas justifiées : ArianeGroup a réalisé un chiffres d'affaires de 2,5 milliards d'euros en 2020. Et le groupe va lancer sa nouvelle fusée Ariane 6 l'an prochain.

Ariane 6 trop chère ?

Mais voilà, le programme Ariane souffre de la concurrence de SpaceX. La société américaine a mis au point des lanceurs réutilisables, donc beaucoup moins chers.

D'où la nécessité pour le groupe franco-allemand ArianeGroup de réduire ses coûts. Et cela passe donc dans l'immédiat par les 600 suppressions de postes.

Mais les syndicats craignent de nouvelles coupes dans les effectifs dans les prochaines années.