A 90 ans, le capitaine Kirk va aller dans l'espace avec Blue Origin

Photo de l'acteur William Shatner, capitaine Kirk dans Star Trek, 1998
Photo de l'acteur William Shatner, capitaine Kirk dans Star Trek, 1998 Tous droits réservés Bob Galbraith/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"J'entends parler de l'espace depuis longtemps, je saisis l'opportunité de le voir de mes propres yeux", "quel miracle" a déclaré William Shatner dans le communiqué de Blue Origin. L'acteur canadien deviendra donc à 90 ans la personne la plus âgée à se rendre dans l'espace.

PUBLICITÉ

L'acteur qui a incarné en premier le mythique capitaine Kirk de la série Star Trek, William Shatner va prendre place à bord du prochain vol dans l'espace de Blue Origin la semaine prochaine.

"J'entends parler de l'espace depuis longtemps, je saisis l'opportunité de le voir de mes propres yeux", a déclaré William Shatner dans le communiqué de Blue Origin.

"Quel miracle", a ajouté l'acteur canadien, qui deviendra donc, à 90 ans, la personne la plus âgée à se rendre dans l'espace.

Blue Origin, qui doit s'élancer depuis l'ouest du Texas le 12 octobre, embarquera aussi une vice-présidente de l'entreprise, Audrey Powers.

Ce vol aura lieu moins de trois mois après la mission au cours de laquelle l'entreprise a transporté ses quatre premiers passagers, dont son fondateur Jeff Bezos.

Le voyage proposé par Blue Origin est une expérience de quelques minutes au-dessus de la ligne de Karman qui marque, à 100 km d'altitude, la frontière de l'espace selon la convention internationale.

Les passagers peuvent se détacher de leur siège et flotter quelques instants en apesanteur.

Ce vol intervient au moment où Blue Origin est accusée par certains employés, anciens et actuels, d'entretenir un environnement de travail "toxique" et de négliger les problèmes environnementaux.

Dans leur tribune publiée en ligne, ces employés affirment que nombre d'entre eux ne "monteraient pas à bord d'un vaisseau de Blue Origin", en dénonçant un manque de personnel, de ressources et une pression extrême pour réduire les coûts et les délais.

Ces informations n'ont semble-t-il pas effrayé William Shatner. "Oui, c'est vrai, je vais devenir un rocket man !", s'est-il réjoui lundi sur Twitter.

"Blue Origin n'a aucune tolérance pour la discrimination ou le harcèlement", a réagi l'entreprise aux accusations de ses employés.

Sources additionnelles • AP, AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

États-Unis : Donald Trump a remporté samedi la primaire républicaine de Caroline du Sud

Donald Trump condamné à une amende de 355 millions de dollars pour fraudes financières

Les États-Unis s'inquiètent d'un projet d'arme nucléaire spatiale russe