DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Autriche : visé par une enquête pour corruption, Sebastian Kurz nie les faits

Access to the comments Discussion
Par EURONEWS
euronews_icons_loading
Autriche : visé par une enquête pour corruption, Sebastian Kurz nie les faits
Tous droits réservés  Darko Bandic/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz est visé par une enquête pour corruption : il est soupçonné d'avoir utilisé par le passé des fonds gouvernementaux pour s'assurer une couverture médiatique favorable.

Il nie en bloc. Le chancelier autrichien Sebastian Kurz est soupçonné d'avoir utilisé des fonds gouvernementaux pour s'assurer une couverture médiatique favorable.

« Quelques bribes de SMS ont été sorties de leur contexte ou déformées, et un dossier criminel a été bâti autour d'elles. Je suis convaincu que ces allégations seront bientôt démontées», assure le chancelier.

Perquisitions à la chancellerie

Les allégations remontent à 2016. A cette époque Sebastian Kurz n'était pas encore chancelier. Le parquet anti-corruption soupçonne que de l’argent public ait été utilisé au profit du parti conservateur. Entre 2016 et 2018, l**e ministère des Finances, alors aux mains du parti, aurait financé des sondages favorables à Sebastian Kurz**.

Un groupe de médias aurait reçu des paiements, en échange notamment de la publication de ces enquêtes d'opinions. L'entreprise en question a été identifiée dans les médias autrichiens comme étant le tabloïd Österreich.

Des perquisitions ont été menées ce mercredi dans plusieurs lieux de pouvoirs, notamment dans le ministère des Finances et à la chancellerie, selon les médias autrichiens.

Cette nouvelle affaire pourrait mettre à mal l'alliance entre les conservateurs et les écologistes, alors que les ennuis avec la justice se multiplient pour la droite au pouvoir.

Neuf autres suspects, ainsi que trois organisations sont visés par l’enquête.