This content is not available in your region

La NASA va tenter de détourner un astéroïde pour se préparer en cas de danger

Access to the comments Discussion
Par Stephane Hamalian  & Euronews
euronews_icons_loading
La NASA va tenter de détourner un astéroïde pour se préparer en cas de danger
Tous droits réservés  AP/AP

Sommes-nous capables de dévier un astéroïde ? C'est ce que les scientifiques de la NASA veulent déterminer avec la mission DART.

L'agence américain va envoyer un vaisseau s'écraser sur un astéroïde. Objectif, savoir si l'humanité est capable de se protéger en cas de danger de collision.

L'astéroïde en question, Didymos, fait 780 mètres de diamètre. C'est sur une lune qui gravite autour de lui, Dimorphos (160 mètres de diamètre), que le vaisseau doit s'écraser. Tout ceci, à 11 millions de km de la Terre. Selon les scientifiques, l'orbite du petit astéroïde autour du gros ne devrait être réduite que de 1%.

"La mission DART vise à démontrer la déviation d'un astéroïde, à modifier sa trajectoire et à le faire en le frappant avec un engin spatial" explique Andy Cheng, chef de l'équipe d'investigation DART.

"L'engin spatial DART doit donc frapper l'astéroïde, puis mesurer l'ampleur de la déviation. Nous voulons ensuite comprendre pourquoi cette déviation s'est produite, comment elle fonctionne. Il s'agit donc de mesurer le transfert de momentum" indique-t-il.

D'après les observations des télescopes terrestres, Dimorphos fait le tour de Didymos en 11 heures et 55 minutes exactement. Après l'impact, ce temps pourrait être réduit, c'est ce que les chercheurs veulent déterminer. L'orbite du gros astéroïde, autour de son soleil, pourrait également être modifiée.

La mission DART doit aussi lâcher un deuxième satellite, dix jours avant l'impact, afin d'observer le choc.

La mission DART sera lancée le 23 novembre 2021 depuis la Californie à bord d'une fusée Falcon 9 de Space X. L'impact aura lieu l'année prochaine, en septembre ou en octobre.