This content is not available in your region

Europol publie sa liste des "Most Wanted", les criminels les plus recherchés

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Europol publie sa liste des "Most Wanted", les criminels les plus recherchés
Tous droits réservés  Jiri Buller/AP

C’est la liste des "Most Wanted " d’Europol. L’office européen de coopération policière a publié comme chaque année sur son site web les noms des "personnes les plus recherchées". L'organisation espère obtenir ainsi l’aide du grand public pour parvenir à localiser les 62 fugitifs désignés. Ces personnes sont principalement poursuivies pour crime, trafic international de drogue ou traite des êtres humains.

En France

Joël Soudron est recherché pour trafic de drogue. Europol affirme qu'il a dirigé un réseau d'importation de cocaïne entre 2005 et 2011. Il s’est caché en Afrique où il a finalement été arrêté. Transféré en France en 2016 pour purger une peine de six ans. Il a réussi à s'échapper en 2018.

En Espagne

Antonio Angles Martin est poursuivi pour enlèvement, viol et meurtre. L’affaire remonte à 1992. Europol indique, qu'avec son complice Miguel Ricart Tarrega, il a pris en voiture trois auto-stoppeuses. Elles ont été séquestrées avant d’être abattues. L’autopsie a révélé des traces de viol et des actes de torture.

Au Luxembourg

Edinjo Pulti est recherché pour tentative de meurtre au Luxembourg. Selon l’organisme européen, le fugitif a utilisé un couteau pour poignarder deux hommes à plusieurs reprises. Selon une chaîne d'information luxembourgeoise, il est également recherché pour trafic d'armes, de munitions et d'explosifs.

Des signalements et des arrestations

La campagne menée l’année dernière a entraîné l'arrestation de 5 des fugitifs signalés. Depuis le début de cette publication, lancée en 2016, 110 criminels ont été arrêtés. "Au cœur de cette campagne, il y a la justice pour les victimes", explique dans un communiqué le directeur exécutif adjoint des opérations d'Europol Jean-Philippe Lecouffe. Il ajoute qu'en consultant le site web, les citoyens peuvent contribuer à "appréhender un criminel de longue date et le traduire devant la justice."