This content is not available in your region

Autriche : le parlement ouvre la voix au suicide assisté

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Le 12 octobre 2021, dans l'hôpital Bagdasar-Arseni de Bucarest, Roumanie - image d'illustration
Le 12 octobre 2021, dans l'hôpital Bagdasar-Arseni de Bucarest, Roumanie - image d'illustration   -   Tous droits réservés  Andreea Alexandru/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

L'Autriche ouvre la voie au suicide assisté, qui sera accessible aux personnes en phase terminale ou souffrant d'une maladie chronique, dans des conditions strictes.

Pour s'en prévaloir, une période de réflexion et les avis de deux médecins, dont l'un doit être qualifié en médecine palliative, sera exigé. L'accès au suicide assisté ne sera par ailleurs accordé qu'après une période d'au moins douze semaines afin de s'assurer de la volonté réelle du requérant. Ce délai pourra être ramené à deux semaines pour les patients en "phase terminale" d'une maladie.

Le texte a été validé par l’ensemble des partis du parlement à l’exception de la formation d’extrême droite FPÖ.

La ministre autrichienne de la justice Alma Zadic a estimé que cette loi garantissait le respect de la dignité humaine, mais qu'elle ne devait pas pousser une personne à choisir "la voie de la mort s'il existe d'autres possibilités".

"Personne ne devrait choisir sa façon de mourir à cause d'une situation personnelle, d'une situation financière ou à cause de questions familiales" a-t-elle par ailleurs déclaré face aux parlementaires.

Il y a un an, la La justice avait estimé que l'interdiction en vigueur violait les droits fondamentaux. En Europe, les pays du Benelux et l'Espagne ont légalisé l'euthanasie.