L'Université de Hong Kong déboulonne des statues à la mémoire de Tiananmen

L'Université de Hong Kong déboulonne des statues à la mémoire de Tiananmen
Tous droits réservés Vincent Yu/Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved
Par EURONEWS
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que Pékin serre de plus en plus la vis, des statues rendant hommage aux victimes du massacre de Tiananmen en 1989 ont été déboulonnées. Ces statues étaient aussi le symbole du mouvement pro-démocratie de Hong Kong réprimé par Pékin.

PUBLICITÉ

Le déboulonnage des statues érigées dans les universités hongkongaises en mémoire mouvement pro-démocratie de Tiananmen se poursuit. Après le « Pilier de la honte » à l’Université de Hong Kong (HKU) dans la nuit de mercredi à jeudi, deux nouvelles œuvres ont été retirées. 

L’établissement a expliqué que le retrait de la « statue non autorisée » intervenait après une évaluation interne. De son côté, l’université Lingnan a annoncé le retrait d’un relief commémorant les événements de Tiananmen, après avoir « examiné et évalué les éléments sur le campus qui peuvent présenter des risques juridiques et de sécurité pour la communauté universitaire ».

La main mise de Pékin

Les universités se joignent ainsi à la répression en cours par Pékin contre les hommages aux événements de Tiananmen qui ont longtemps été un symbole des libertés politiques dont jouissait Hong Kong jusqu’en 2020. Le territoire a longtemps été le seul de Chine où il était possible de rendre hommage aux victimes de la répression de Tiananmen mais pour combien de temps? En 2020 une veillée a été annulée pour la première fois en 30 ans sur fond de contraintes liées à l'épidémie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Avec la statue d'Emmett Till, le Mississippi inaugure le changement

Hong Kong : anniversaire de la rétrocession en présence du N°1 chinois

No Comment : le panda géant Fu Bao quitte la Corée du Sud