EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Memorial : les condamnations se multiplient, la décision de la justice russe suscite l'indignation

Un policier devant le tribunal de Moscou où était jugé Memorial
Un policier devant le tribunal de Moscou où était jugé Memorial Tous droits réservés Alexander Zemlianichenko/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Alexander Zemlianichenko/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La justice russe confirme la dissolution de toutes les structures de l'organisation de défense des droits Mémorial et suscite l'indignation à travers le monde.

PUBLICITÉ

La justice russe a ordonné la fermeture des toutes les structures liées à l'organisation de défense des droits Mémorial, non seulement celles qui se consacraient aux crimes soviétiques, mais aussi les branches qui recensaient les violations des droits de l'homme de la Russie contemporaine.

Memorial est condamné pour avoir enfreint la loi controversée sur les "agents étrangers".

Alexandre Tcherkassov, Président de Memorial : "Nous le répétons depuis le début : la loi sur les "agents étrangers" est illégale. Elle ne doit pas être amendée, mais abolie. Son but est d'étrangler la société civile. Nous en avons eu aujourd'hui une nouvelle preuve. Aujourd'hui, le tribunal a validé nos efforts. "

La secrétaire d'Etat britannique aux Affaires étrangères parle d'un "nouveau coup dur" porté à la "liberté d'expression" en Russie et évoque le long travail de Mémorial sur les crimes de l'URSS contre son peuple.

De son côté, le porte-parole du gouvernement allemand dénonce une mesure "incompréhensible".

Wolfgang Büchner, porte-parole du gouvernement allemand : "La décision de la Cour suprême de dissoudre Memorial va à l'encontre des obligations internationales de protection des droits civils fondamentaux, auxquels la Russie a souscrit. Mémorial est l'expression de notre image européenne commune qui consiste à nommer et à traiter clairement les violations des droits de l'homme."

Mémorial a été fondé en 1989 par le dissident et prix Nobel de la paix Andreï Sakharov.

Lors des deux guerres de Tchétchénie, Memorial s'est notamment illustré en documentant les exactions des militaires russes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie émet un mandat d'arrêt contre Ioulia Navalnaïa, la veuve d’Alexeï Navalny

No comment : le Premier ministre indien Narendra Modi en visite à Moscou

Il y a un an, Evgueni Prigojine défiait le Kremlin avec une mutinerie