Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Les talibans espèrent "changer l'atmosphère guerrière en situation pacifique"

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Les talibans espèrent "changer l'atmosphère guerrière en situation pacifique"
Tous droits réservés  AFP

Un rassemblement contre les talibans a été organisé devant le ministère des Affaires étrangères à Oslo, en Norvège, où doivent débuter ce dimanche des discussions entre des représentants de l'Emirat islamique et des diplomates occidentaux.

"Nous ne voulons pas des talibans"

Les protestataires y voient une légitimation d'un régime qui n'a cessé, selon eux, de bafouer les droits depuis son récent au retour au pouvoir en Afghanistan :"Nous ne voulons pas des talibans qui ne nous représentent pas et qui figurent sur la liste noire des terroristes aux États-Unis. Pourquoi négocier avec eux ?", dénonce Shahia Soltani, une manifestante à l'origine du rassemblement.

La question sensible des droits en Afghanistan

Pour la cheffe de la diplomatie norvégienne, Anniken Huitfeldt, ces discussions visent avant tout à intensifier la pression sur le régime taliban : "Il ne s'agit en aucun cas de reconnaître le coup d’État qui a eu lieu en Afghanistan. Nous allons formuler des demandes fortes aux talibans, même si nous ne savons pas s'ils les mettront en œuvre par la suite."

Nous allons formuler des demandes fortes aux talibans.
Anniken Huitfeldt
Cheffe de la diplomatie norvégienne

La délégation talibane est composée d'une quinzaine de personnes, uniquement des hommes. Zabihullah Mujahid, leur porte-parole, entend convaincre les Occidentaux que les talibans ont bien changé : "L’Émirat islamique a pris des mesures pour satisfaire les exigences du monde occidental. Nous espérons renforcer nos relations diplomatiques avec tous les pays, y compris avec les pays européens et l'Occident en général et nous souhaitons changer l'atmosphère guerrière en situation pacifique."

Les Occidentaux s'inquiètent en particulier pour les droits des femmes en Afghanistan. Deux militantes ont récemment disparu après avoir participé à des manifestations pour dénoncer le recul des libertés.