Allemagne : le débat parlementaire sur la vaccination obligatoire démarre ce mercredi

A l'intérieur du Bundestag
A l'intérieur du Bundestag Tous droits réservés MICHAEL SOHN/AP
Par euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Allemagne va-t-elle emboîter le pas à l'Autriche et rendre la vaccination contre le Covid-19 obligatoire ? Le débat parlementaire s'ouvre ce mercredi au Bundestag et s'annonce houleux.

PUBLICITÉ

La vaccination contre le Covid-19 sera-t-elle bientôt obligatoire en Allemagne ?

Le Bundestag se penche à partir d'aujourd'hui sur la question et les débats s'annoncent houleux.
Il faut dire que le sujet est très sensible et divise le pays.
Si 60% des Allemands se disent favorables, le camp des opposants grossit et les manifestations se multiplient.

Le chancelier Olaf Scholz et les dirigeants des länder veulent instaurer la mesure dans un pays où 60 millions d'habitants sur 83 millions sont complètement vaccinés.

Chaque jour, près de 300 000 cas sont recensés. Le variant Omicron est aujourd'hui majoritaire et responsable de plus de 70% des nouvelles infections. Pour le ministre de la Santé, la vague actuelle de contaminations devrait atteindre son sommet à la mi-février.

Au sein du Bundestag, le camp conservateur soutient cette mesure. Mais du côté de la majorité, c'est beaucoup moins tranché. Les libéraux du FDP souhaitent y aller en douceur avec d'abord une obligation d'information. Un seul groupe parlementaire s'oppose totalement à ce projet, l'extrême-droite de l'AfD qui soutient la liberté de choix.

Face à la montée des contaminations, le gouvernement a serré la vis : seules les personnes ayant reçu une troisième dose de vaccin ou présentant un test négatif en plus d'un certificat de vaccination ou de guérison ont désormais accès aux bars et aux restaurants.

Si l'Autriche va devenir le premier pays européen à rendre la vaccination obligatoire début février, la mesure pourrait intervenir en Allemagne d'ici la fin mars.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Covid-19 : des pédiatres s'inquiètent des nouveaux symptômes provoqués par Omicron chez les enfants

Cologne : évacuation d'urgence après la découverte d'une bombe de 500 kg

"L'intégration européenne doit se poursuivre", selon le vice-chancelier allemand Robert Habeck