EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Covid-19 : des pédiatres s'inquiètent des nouveaux symptômes provoqués par Omicron chez les enfants

Covid-19 : des pédiatres s'inquiètent des nouveaux symptômes provoqués par Omicron chez les enfants
Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Allemagne, dans un hôpital pédiatrique près de Bonn, des médecins constatent que les enfants infectés par Omicron présentent des symptômes différents de ceux provoqués par les variants précédents.

PUBLICITÉ

Plus de deux ans après le début de la pandémie, le coronavirus continue de surprendre les scientifiques.

En Allemagne, dans un hôpital pédiatrique près de Bonn, des médecins constatent que les enfants infectés par Omicron présentent des symptômes différents de ceux provoqués par les variants précédents. Bien que les conséquences de la maladie semblent moins graves, ces symptômes inquiètent les pédiatres.

"On constate que les enfants infectés ont souvent des troubles gastro-intestinaux, ou une maladie générale. Ils ont l'air d'avoir eu un empoisonnement du sang, comme une septicémie. Ces enfants sont très malades, ils ont besoin d'une perfusion parce qu’ils ne mangent pas et ne boivent pas, par contre ils n'ont pas de problème respiratoire. En effet les maladies respiratoires les plus graves, telles qu’on avait pu voir lors de la première vague, n'existent plus", explique Gerd Horneff, directeur médical de l'hôpital Saint-Augustin.

Actuellement, dans cet hôpital, seuls cinq enfants sont traités pour le COVID-19 et l'unité de soins intensifs n'est pas surchargée. Chez les enfants aussi, le variant Omicron provoque des symptômes plus légers.

Des troubles mentaux causés par les mesures accompagnant la pandémie

Toutefois, les pédiatres observent d'autres problèmes qui ne sont pas directement causés par le virus, mais plutôt par les mesures qui accompagnent la pandémie. Selon les médecins les restrictions peuvent avoir des conséquences sur la santé mentale des enfants.

"En plus de la maladie, les enfants souffrent également des restrictions. Le deuxième phénomène qu’on a remarqué, c’est l'augmentation des troubles mentaux. Je n'avais jamais vu autant d'enfants souffrant d'anorexie, au point de devoir rester à l’hôpital", explique Gerd Horneff.

L'hôpital dispose également d'un centre de vaccination pour enfants. Depuis décembre, plus de 6 000 doses ont été administrées ici.

En Allemagne, près de 20% des enfants âgés de 5 à 11 ans ont reçu au moins une dose, et environ 60 % des 11-17 ans ont déjà été vaccinés deux fois.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Allemagne : les prévisions de croissance revues à la baisse, à cause de la pandémie

Allemagne : le débat parlementaire sur la vaccination obligatoire démarre ce mercredi

Danemark : l'incendie dans les bureaux du géant pharmaceutique Novo Nordisk est maîtrisé