This content is not available in your region

Au Portugal, des électeurs en quarantaine votent à domicile pour les législatives

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Au Portugal, des électeurs en quarantaine votent à domicile pour les législatives
Tous droits réservés  AP

Au Portugal, des milliers d'électeurs qui sont en quarantaine ou confinés dans des maisons de retraite pourront voter pour les élections législatives du 30 janvier, grâce à des volontaires venus recueillir leur bulletin chez eux.

Équipés d’une blouse jetable, de gants en latex, d’une visière et d’un masque, des fonctionnaires de la municipalité de Lisbonne se rendent directement chez les personnes en quarantaine. Ils veillent à respecter les règles sanitaires et le secret du vote.

"Aujourd'hui, nous allons commencer à recueillir les bulletins de vote des personnes qui se sont inscrites. Nous irons donc au domicile de trente électeurs et nous récupérerons les bulletins de 621 personnes en maisons de retraite. Nous avons mis en place 15 équipes de deux personnes pour ce travail", explique Margarida Castro Martins, chef de la protection civile de Lisbonne.

Pour combattre l'abstention, le gouvernement a également autorisé les électeurs en quarantaine à rompre leur isolement pour aller voter le 30 janvier. Ils pourront se rendre dans certains bureaux de vote prévus à cet effet, une heure avant la fermeture.

Début du vote anticipé pour les législatives

Pour minimiser le brassage de population, environ 315 000 électeurs ont commencé à voter par anticipation dès le 23 janvier.

Avec le variant Omicron, plus contagieux, le Portugal compte actuellement plus de 500 000 personnes en quarantaine. Comme ses voisins européens, le pays est actuellement submergé par le variant Omicron et enchaîne des records successifs du nombre de contagions quotidiennes, qui ont presque atteint les 60 000 la semaine dernière.

Ce scrutin, convoqué après le rejet du budget 2022 de l'exécutif minoritaire par ses anciens alliés de la gauche radicale, est le troisième que le Portugal organise en pleine pandémie de Covid-19.