This content is not available in your region

Masques, jauges, télétravail : allègement de certaines contraintes en France

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Personnes portant un masque sur un marché à St-Jean-de-Luz (sud-ouest de la France), le 14/01/2022
Personnes portant un masque sur un marché à St-Jean-de-Luz (sud-ouest de la France), le 14/01/2022   -   Tous droits réservés  Bob Edme/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

En France, nouvelle étape ce mercredi dans l'allègement des mesures sanitaires : fin du port du masque, des jauges et de l'obligation du télétravail. Une levée de certaines contraintes qui découle de l'entrée en vigueur du pass vaccinal.

En France, c'est ce mercredi que plusieurs restrictions liées au Covid-19 doivent être levées :

  • Fin du port du masque en extérieur.
  • Fin des jauges dans les lieux recevant du public assis.
  • Fin de l'obligation du télétravail, qui reste seulement recommandé.

Cet allègement des contraintes avait été annoncé il y a 15 jours par le Premier ministre qui avait alors fixer le calendrier de lever des restrictions.

Le gouvernement souligne que cette nouvelle étape a été rendue possible grâce à l'entrée en vigueur du pass vaccinal, qui a remplacé le pass sanitaire.

"Grande part d'incertitude"

Si une large partie de la population se réjouit de cette levée des restrictions, certains médecins sont plus circonspects.

"C'est un choix politique, dans une situation sanitaire qui évolue très lentement et où tout le monde aspire au monde d'après", commente Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital Tenon, à Paris.

Selon lui, la décrue n'est pas encore confirmée : "On a l'impression qu'on n'est pas encore arrivé à la descente d'un pic mais plutôt sur un plateau".

En moyenne sur sept jours, plus de 334 000 nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été enregistrés en France lundi, un chiffre qui baisse chaque jour légèrement depuis le milieu de semaine dernière.

Mais le nombre de cas reste à des niveaux jamais vus avant l'arrivée fin 2021 du variant Omicron.

Et si la situation semble stable dans les services de soin critiques, le nombre de patients hospitalisés se maintient à un niveau élevé.

"Pour les semaines à venir, il y a une grande part d'incertitude", reconnaît Gilles Pialoux. Fallait-il attendre avant de desserrer l'étau ?

Abandonner le masque à l'extérieur risque de se traduire par une diminution de son utilisation dans les espaces fermés.
Gilles Pialoux
Chef du service des maladies infectieuses - hôpital Tenon (Paris)

"La circulation du virus reste extrêmement élevée et les infections ne vont pas retomber d'un coup après le pic", met aussi en garde l'épidémiologiste Mircea Sofonea.

Quant à la vaccination, elle progresse. A ce jour, 78% des Français ont un schéma vaccinal complet.