EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Selon l'OMS, l'Europe connaît un répit dans la pandémie

Archive - Hans Kluge, directeur régional pour l'Europe de l'OMS, lors d'une conférence de presse, le 21 avril 2021
Archive - Hans Kluge, directeur régional pour l'Europe de l'OMS, lors d'une conférence de presse, le 21 avril 2021 Tous droits réservés Zoltan Mathe / AP
Tous droits réservés Zoltan Mathe / AP
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Organisation mondiale de la santé évoque une "longue période de tranquillité" pour l'Europe, avec l'arrivée du printemps et la protection vaccinale.

PUBLICITÉ

Alors que certains gouvernements annoncent la fin plus ou moins imminente des restrictions liées au Covid-19, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) évoque une "situation unique" pour l'Europe.

Une "période de tranquillité"

Grâce à sa protection vaccinale élevée, à l'arrivée imminente du printemps et à la faible virulence du variant Omicron, l'OMS envisage une "longue période de tranquillité".

"Ce contexte que nous n'avons pas connu jusqu'à présent dans cette pandémie nous laisse la possibilité d'une longue période de tranquillité et d'un niveau de défense beaucoup plus élevé de la population contre toute résurgence de la transmission, même avec un variant plus virulent." a affirmé Hans Kluge, directeur Europe de l'OMS.

Continuer la vaccination

Pour ce responsable, la protection vaccinale est clef. "Cette période de protection accrue devrait être considérée comme un "cessez-le-feu" qui pourrait nous apporter une paix durable, à condition de consolider et de préserver l'immunité en continuant à vacciner et à stimuler" a ajouté Hans Kluge.

Mais si pour l'Europe les choses semblent aller bien, pour le monde entier la situation est différente : le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a prévenu que l'on était encore loin de sortir de la pandémie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'OMS fournit toujours de l'aide aux hôpitaux de Gaza

La cyberintimidation augmente en Europe chez les enfants

Brésil : Jair Bolsonaro accusé d'avoir bénéficié d'un "faux" certificat de vaccin anti-Covid