Bélarus : Loukachenko dit être prêt à quitter ses fonctions si le pays se stabilisait

Bélarus : Loukachenko dit être prêt à quitter ses fonctions si le pays se stabilisait
Tous droits réservés Pavel Orlovsky/BelTa
Tous droits réservés Pavel Orlovsky/BelTa
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

#Bélarus | Dans un entretien, Alexandre Loukachenko a affirmé ne pas être président par "envie".

PUBLICITÉ

Le président du Bélarus, Alexandre Loukachenko évoque son avenir politique. Il était interrogé vendredi par le journaliste russe Vladimir Soloviev, un entretien diffusé ensuite sur la chaîne Telegram de la présidence bélarusse, Pul Pervogo.

"Pendant combien d'années M. Loukachenko sera-t-il le leader de la Biélorussie ? Connaissez-vous la réponse à cette question?" lui a demandé le journaliste.

"Non. S'il y a une situation difficile touchant le Bélarus, si une guerre éclate ou si des développements similaires aux événements de 2020 se produisent, je serai toujours là. Mais si la situation est calme, si un successeur émerge, nous déciderons. Croyez-moi, je ne suis pas président parce que j'ai vraiment envie de l'être. Dieu vous garde de vous retrouver dans une situation où vous dépendez de nombreuses circonstances. Lorsque vous êtes simplement lié par toutes ces circonstances, par votre pays, que vous avez créé de vos propres mains, et par tout le reste".

Alexandre Loukachenko a été réélu en août 2020 pour un sixième mandat consécutif. Un scrutin marqué par des manifestations massives d'opposants, et la fuite à l'étranger de la cheffe de l'opposition Svetlana Tikhanovskaïa.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Soldats russes au Bélarus : menace pour la souveraineté, selon la cheffe de l'opposition bélarusses

Un citoyen lituanien est mort dans une prison au Bélarus

Bélarus : élections étroitement contrôlées, l'opposition appelle au boycott