This content is not available in your region

Volodymyr Zelensky invite le peuple à rejoindre le combat contre "l'ennemi"

Access to the comments Discussion
Par Camille Pauvarel  & Laetitia Lago
euronews_icons_loading
Volodymyr Zelensky invite le peuple à rejoindre le combat contre "l'ennemi"
Tous droits réservés  HANDOUT/UKRAINE PRESIDENCY/AFP

Les combats continuent dans plusieurs villes et régions en Ukraine. Ce samedi matin, Volodymir Zelensky a déclaré que son armée avait encore le contrôle de la capitale et des villes qui l'entourent. Dans un discours grave, le président ukrainien a appelé une nouvelle fois toutes celles et ceux qui le pouvaient à rejoindre ses rangs contre la Russie.

_Chaque Ukrainien doit garder en tête une chose : si vous pouvez arrêter et détruire les occupants, faites-le._Tous ceux qui peuvent rentrer en Ukraine - rentrez pour défendre le pays. Nous aurons ensuite beaucoup de travail pour le reconstruire. Tous ceux qui peuvent défendre l'Ukraine à l'étranger - faites-le. Avec détermination, ensemble, continuellement. Tous les amis de l'Ukraine qui peuvent nous défendre -venez - nous vous donnerons des armes explique le président ukrainien.

Le dirigeant ukrainien a aussi exhorté les Russes à faire pression sur leur régime alors que chaque mobilisation de soutien est rapidement sanctionnée par Moscou.

Je veux qu'absolument tout le monde m'entende en Russie. Des milliers de victimes, des centaines de prisonniers qui ne comprennent tout simplement pas pourquoi ils ont été envoyés en Ukraine sont présents. Plus vite vous direz à votre gouvernement que la guerre doit cesser immédiatement, plus il y aura de gens qui resteront en vie.

Ce samedi matin, dans une autre vidéo cette fois tournée en extérieur, Volodimyr Zelenski a aussi voulu montrer qu'il était encore à Kiev contrairement à plusieurs informations indiquant qu'il avait fui le pays

Au troisième jour de l'invasion menée par le président russe Vladimir Poutine, de violents combats se déroulent à Kiev. L'armée de terre ukrainienne dit avoir détruit une colonne de cinq véhicules russes, dont un char. Dans la capitale devenue ville-fantôme, le couvre-feu est durci. Toute personne se trouvant dans la rue entre 17H et 08H sera traitée en ennemi, a prévenu le maire.