This content is not available in your region

Mobilisation générale à Przemysl, ville étape de l'exode ukrainien

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec Monica Pinna
euronews_icons_loading
Mobilisation générale à Przemysl, ville étape de l'exode ukrainien
Tous droits réservés  Euronews

La ville frontalière de Przemysl est une étape quasi incontournable dans l'exode des Ukrainiens vers la Pologne. Depuis une semaine, des milliers de personnes débarquent chaque jour dans cette ville du sud-est du pays.

Les autorités et les habitants ont ouvert leurs portes pour venir en aide aux familles qui fuient l'invasion russe. La Maison du peuple ukrainien, un centre culturel local, a été transformé en lieu d'accueil par la population.

" C'est le plus petit centre d'accueil de la ville, il peut accueillir jusqu'à quarante personnes. Les Ukrainiens restent généralement ici une ou deux nuits, le temps d'organiser leur voyage pour rejoindre leur famille ou leurs amis. Ces lits attendent déjà leurs prochains occupants" explique la journaliste d'Euronews, Monica Pinna.

Ludmilla : "Si on a besoin de moi, j'irai au front."

Notre envoyée spéciale en Pologne a pu rencontrer de nombreux réfugiés comme Ludmilla, médecin à la retraite, qui est arrivée à Przemysl avec sa petite-fille. Elle se dit prête à la laisser en Pologne avec sa mère pour retourner au pays porter secours à ses compatriotes.

"Si on a besoin de moi, je n'hésiterai pas à aller au front." lance la femme de 67 ans à la caméra.

Autre témoignage, celui de Victoria Lykova, 18 ans, championne de karaté et étudiante en économie. Elle ignore où cette fuite va la mener : " Avec ma mère, nous avons dû partir parce qu'il y avait des bombardements, ils tuaient des gens, il y avait des tanks dans la rue, c'était totalement effrayant. Les gens se retrouvent sans maison, sans voiture, sans rien."

Les réfugiés débarquent de tous les coins de l'Ukraine. Ils partagent ce sentiment de révolte :"J'ai une chose à dire au peuple russe explique Saha, originaire de Ternopil. "Les armes russes tirent sur les maisons et le peuple ukrainien, sur les enfants, sans discrimination. Ce ne sont pas seulement des cibles stratégiques."

Un million de réfugiés attendu en Pologne

Dans ce centre culturel, les réfugiés retrouvent un peu de leur mère patrie. Les volontaires, pour la plupart ukrainophones, les accompagnent et leur apportent soutien et réconfort.

"Je pense que la Pologne, la société polonaise et l'administration gouvernementale polonaise sont prêtes à recevoir un grand nombre de réfugiés. À l'heure actuelle, il y a en fait plus de personnes prêtes à héberger des réfugiés qu'il n'y a de réfugiés dans le pays" commente Gor Horkow, responsable de l'antenne de Przemysl de l'association ukrainienne de Pologne.

La pays prévoit d'accueillir jusqu'à un million de réfugiés ukrainiens. La mobilisation générale a été décrétée et les collectes de nourriture et de vêtements se multiplient. Un élan de générosité bienvenue alors que l'exode de la population ukrainienne pourrait encore s'intensifier.