This content is not available in your region

Volodymyr Zelensky prêt à un "compromis", plus de 3.5 millions de réfugiés ukrainiens

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec Agences
A Marioupol, enterrement des cadavres dans des fosses communes
A Marioupol, enterrement des cadavres dans des fosses communes   -   Tous droits réservés  Evgeniy Maloletka/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Volodymyr Zelensky se dit prêt à un compromis sur la région du Donbass et la péninsule de Crimée. Les autorités ukrainiennes ne comptent pas livrer la ville de Marioupol aux forces russes malgré les bombardements sur ce port du sud du pays.

Nous mettez fin ici à notre direct, merci de l'avoir suivi toute la journée. Reprise du live ce mercredi matin.

22.03.2022
20:38

Le point sur la situation en Ukraine à 20h

- "Bombes superpuissantes" à Marioupol -

Marioupol (sud) a été frappée mardi par deux "bombes superpuissantes", a indiqué la municipalité sans pouvoir donner de bilan. Quelque 200.000 civils sont toujours coincés dans la grande ville portuaire, où des chars russes sont entrés après des semaines de bombardement. Trois couloirs humanitaires devaient être ouverts entre la ville de Zaporojie et des localités proches de Marioupol, que le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé la Russie de "tout simplement détruire". La ville d'Avdiivka, toute proche de Donetsk dans l'est de l'Ukraine, a été la cible dans la soirée de lundi d'une attaque russe qui a fait au moins cinq morts et 19 blessés, a annoncé mardi une responsable ukrainienne.

- "Jamais nous ne sous rendrons", dit le maire de Kiev -

"Dans le pire des cas nous mourrons, mais jamais nous ne nous rendrons", s'est exclamé mardi le maire de Kiev, Vitali Klitschko, devant le Conseil de l'Europe alors que les troupes russes tentent d'encercler sa ville. La capitale ukrainienne est soumise à un nouveau couvre-feu depuis lundi soir et jusqu'à mercredi matin, le troisième depuis le début de la guerre. Au moins une personne a été tuée mardi dans une attaque de drones sur un bâtiment de Kiev, a constaté l'AFP sur place. 

- Nouvelles sanctions occidentales en vue -

Les Occidentaux vont annoncer jeudi "de nouvelles sanctions contre la Russie et renforcer" celles qui existent déjà, a annoncé mardi la Maison Blanche. Washington a assuré par ailleurs que les Etats-Unis n'avaient "pas vu la Chine fournir de l'équipement militaire à la Russie" depuis le récent échange du président Joe Biden avec son homologue chinois Xi Jinping, tout en assurant que Washington "continuait à surveiller" de telles potentielles actions de la part de Pékin. Le président français Emmanuel Macron a de son côté dénoncé  l'usage par la Russie "d'armes explosives dans des zones densément peuplées", estimant que "tout, dans l'agression de l'Ukraine par la Russie, est inacceptable".

- Zelensky prêt à un "compromis" -

Le président ukrainien s'est dit prêt à discuter avec son homologue russe Vladimir Poutine d'un "compromis" sur le Donbass et la Crimée pour "arrêter la guerre", estimant toutefois que tout compromis devrait être ratifié par les Ukrainiens par référendum. Le Kremlin a jugé de son côté mardi que les pourparlers en cours avec Kiev n'étaient pas assez "substantiels".

- Contre-offensives ukrainiennes -

L'armée ukrainienne mène des contre-offensives qui ont permis, dans le sud notamment, de reprendre du terrain sur les troupes russes, a assuré mardi le porte-parole de Pentagone. Les militaires ukrainiens "sont désormais, dans certaines situations, à l'offensive", a déclaré John Kirby sur CNN, affirmant qu'ils "pourchassent les Russes et les repoussent en dehors de zones où les Russes étaient par le passé".

- Zelensky demande la médiation du pape -

Volodymyr Zelensky a invité le pape François à jouer le rôle de médiateur dans les négociations entre Kiev et Moscou. "On apprécierait le rôle médiateur du Saint-Siège pour mettre fin à la souffrance humaine", a-t-il tweeté après un entretien téléphonique avec le pape. Dans un discours devant les parlementaires italiens, le président ukrainien a par ailleurs mis en garde le pays sur un afflux de migrants menacés par la faim en raison de l'invasion de l'Ukraine. 

- Nouvelle loi russe contre les "fausses informations" - 

Les députés russes ont validé mardi une loi prévoyant jusqu'à 15 ans de prison contre ceux qui dénigrent l'action de Moscou à l'étranger. Aux termes d'une loi similaire récemment adoptée, la Russie a ouvert mardi sa première affaire pénale contre un célèbre journaliste pour publication de "fausses informations" sur les agissements de l'armée russe en Ukraine.

- Plus de 3,5 millions de réfugiés -

Plus de 3,5 millions de personnes ont fui l'Ukraine et les combats déclenchés par l'invasion de l'armée russe, selon le décompte de l'ONU publié mardi. Parmi ceux-ci, près de 200.000 réfugiés ont été évacués de Pologne par le train vers d'autres pays d'accueil, a annoncé mardi la compagnie PLK qui gère le réseau ferroviaire polonais.
 

22.03.2022
20:34

La Russie n'utilisera l'arme nucléaire qu'en cas de "menace existentielle"

Moscou n'utilisera l'arme nucléaire en Ukraine qu'en cas de "menace existentielle" contre la Russie, a déclaré mardi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov sur la chaîne CNN International. "Nous avons une doctrine de sécurité intérieure, cela est public, vous pouvez y lire toutes les raisons pour l'utilisation des armes nucléaires et il s'agit d'une menace existentielle pour notre pays", a-t-il dit.

22.03.2022
19:58

No Comment : à Katowice, en Pologne, des volontaires offrent des cadeaux à des enfants ukrainiens qui ont fui la guerre avec leur mère et qui viennent d'arriver.

22.03.2022
19:56

NoComment : en Ukraine plus que partout ailleurs, la musique adoucit les moeurs.

22.03.2022
19:50

Le président français Emmanuel Macron a dénoncé mardi l'usage par la Russie "d'armes explosives dans des zones densément peuplées", estimant que "tout, dans l'agression de l'Ukraine par la Russie, est inacceptable".

"Le droit international est bafoué, les infrastructures civiles sont bombardées, des armes explosives sont utilisées dans des zones densément peuplées, et les travailleurs humanitaires sont pris pour cible", a déclaré le président français dans une vidéo devant le premier Forum humanitaire européen qui s'est ouvert lundi à Bruxelles.

"Le droit international humanitaire est cette ligne qui sépare la barbarie de notre humanité commune", a-t-il ajouté. "Le droit de la guerre n'est pas optionnel. La protection des civils et des infrastructures civiles n'est pas négociable. Ceux qui trahissent ces règles devront rendre des comptes devant la justice internationale", a martelé Emmanuel Macron.

Il a ainsi rappelé la saisine de la Cour pénale internationale le 2 mars par 39 Etats, dont l'ensemble des Etats membres européens, "une démarche inédite dans l'histoire diplomatique, à la mesure de la gravité de la situation".

L'Union européenne a qualifié lundi la dévastation de la ville assiégée de Marioupol de "crime de guerre majeur" de la Russie. Et selon la mairie, Marioupol a été bombardée mardi par deux "bombes superpuissantes". "Les occupants ne s'intéressent pas à la ville (...), ils veulent la raser", selon la mairie.

22.03.2022
19:48

Les Etats-Unis n'ont pas connaissance de livraisons militaires chinoises à la Russie (Maison Blanche) 
 

22.03.2022
19:47

Les Occidentaux vont annoncer jeudi de nouvelles sanctions contre la Russie (Maison Blanche) 
 

22.03.2022
17:33

Des informations venues des réseaux sociaux et de sources sur le terrain font état d'un régiment entier de l'armée russe qui serait encerclé par les forces ukrainiennes dans la région des villes de Bucha et Irpin, au nord-ouest de Kyiv. 

22.03.2022
15:12

Le journaliste russe Dmitry Muratov dit vouloir mettre aux enchères sa médaille du prix Nobel de la paix 2021 afin de récolter des fonds pour les réfugiés ukrainiens.

Dans le journal indépendant Novaya Gazeta, qu'il édite, le lauréat du plus prestigieux des prix a appelé mardi les gens à "partager avec les réfugiés, les blessés et les enfants qui ont besoin d'un traitement urgent ce qui vous est cher et qui a une valeur pour les autres".

L'année dernière, M. Muratov a déclaré qu'il allait donner sa part de l'argent du prix Nobel à des causes telles que les médias indépendants, un hospice de Moscou et des soins pour les enfants souffrant de problèmes de colonne vertébrale. Il a précisé qu'il ne garderait rien lui-même.

22.03.2022
14:25

Plus de 3,5 millions de personnes ont fui l'Ukraine et les combats déclenchés par l'invasion de l'armée russe le 24 février, selon le décompte de l'ONU publié mardi. "L'échelle de la souffrance humaine et des déplacements forcés à cause de la guerre dépasse largement même les pires scénarios prévus", a souligné lundi le directeur général de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) Antonio Vitorino.