euronews_icons_loading
Une station-service dans la banlieue de Nairobi, au Kenya (4 avril 2022)

Confrontés à une pénurie de carburant, des automobilistes font la queue dans des stations-service à Kisumu, dans l'ouest du Kenya

Files d'attente aux stations-service, rationnement aux pompes : les automobilistes kényans faisaient face lundi à une nouvelle journée de pénurie de carburant, sur fond de différend entre fournisseurs et gouvernement.

Le gouvernement impute cette pénurie à une ruée sur les stations-service observée depuis ce week-end, alors que des fournisseurs de carburant accusent le gouvernement d'importants arriérés de subventions.

"Si vous connaissez une station-service dans votre zone qui a du carburant, partagez le nom, la localisation et le carburant disponible", a appelé sur Twitter l'Association des automobilistes du Kenya, dans le but de décongestionner les stations.

Dans de nombreux endroits de la capitale Nairobi et ailleurs dans le pays, automobilistes, motos et minibus se voyaient proposer une quantité d'essence limitée, parfois après des heures d'attente.

La pénurie de carburant a débuté la semaine dernière dans l'ouest du Kenya à la suite d'une querelle entre fournisseurs de carburant et gouvernement au sujet du règlement de subventions, ont indiqué des sources.

Les Kényans craignent que la pénurie de carburant fasse grimper les prix et plombe le budget des ménages.

Avec AFP