Guerre en Ukraine : la journaliste ukrainienne Vira Ghyrytch tuée dans les frappes russes à Kyiv

Vira Ghyrytch, journaliste et productrice de Radio Liberty tuée dans le bombardement russe à Kyiv
Vira Ghyrytch, journaliste et productrice de Radio Liberty tuée dans le bombardement russe à Kyiv Tous droits réservés from Euronews video
Tous droits réservés from Euronews video
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une journaliste ukrainienne de Radio Liberty a été jeudi tuée dans la frappe russe sur Kiev, survenue pendant la visite dans la capitale du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, a annoncé son employeur.

PUBLICITÉ

En Ukraine, en pleine visite du patron de l’ONU, une journaliste a été tuée dans les bombardements russes ce jeudi. Moscou a revendiqué la frappe ce vendredi. 

Le corps de Vira Ghyrytch a été découvert chez elle, sous les décombres le lendemain des bombardements. Elle travaillait depuis 2018 pour le bureau de Kiev de Radio Liberty.

"Nous sommes bouleversés et indignés par la nature insensée de sa mort, chez elle, dans un pays et une ville qu'elle aimait. Sa mémoire inspirera notre action en Ukraine et au-delà pour les années à venir", a déclaré le président du média financé par les États-Unis.

Le maire Kiev, Vitali Klitschko, dans une vidéo où il s'est lui-même filmé, a souligné le caractère  "symbolique" de ces bombardements, au moment de la visite d'Antonio Guterres. 

"Poutine lui a adressé un salut. Il lui a fait un doigt d’honneur en visant nos maisons, en les détruisant. Son objectif n'est pas les bâtiments, mais plutôt la vie des gens", a dit le maire de la capitale.

Fin mars, une journaliste russe, Oksana Baoulina, a trouvé la mort dans l'explosion d'une roquette pendant qu'elle filmait les dommages causés par une précédente frappe à Kyiv sur un centre commercial de l'arrondissement central de Podil.

Selon le Comité pour la protection des journalistes, au moins sept professionnels de l'information ont été tués en Ukraine depuis le début de l'offensive russe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La dépouille du journaliste français tué en Ukraine rapatriée à Paris

La Banque centrale russe, malgré une inflation galopante, abaisse à nouveau son taux directeur

Des avoirs russes gelés pour acheter des armes à l'Ukraine ?