EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Le Sinn Fein aux portes du pouvoir : le parti républicain nord-irlandais en tête des sondages

AP Photo
AP Photo Tous droits réservés Peter Morrison/AP
Tous droits réservés Peter Morrison/AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Sinn Fein est aux portes du pouvoir : pour la première fois dans l'histoire de l'Irlande du Nord, les nationalistes pourraient diriger la province britannique.

PUBLICITÉ

L'Irlande du Nord commence à réaliser que son destin pourrait bientôt être entre les mains des nationalistes républicains.

Pour la première fois dans l'histoire de la province britannique, le Sinn Fein est en passe de remporter les élections.

Le parti favorable à l'unification de l'île, celui même qui reste, dans les mémoires de nombreux Irlandais, associé à l'IRA, est le grand favoris du scrutin législatif de jeudi prochain.

Michelle O'Neill, vice-présidente du Sinn Fein : "Notre priorité est de faire fonctionner la politique et de montrer qu'un vrai changement est possible. Les derniers mois ont prouvé que lorsque les députés coopèrent au-delà des lignes partisanes, il est tout à fait possible d'obtenir peu à peu de véritables changements qui peuvent faire la différence dans la vie des gens."

Dépassés dans les sondages, les unionistes du DUP accusent le Sinn Fein d'avancer masqué, d'avoir fait campagne sur le pouvoir d'achat, mais de poursuivre, en réalité, le projet d'imposer au Royaume-Uni un référendum sur l'unification des deux Irlandes.

Jeffrey Donaldson , leader du DUP : "C'est évident, nous faisons campagne sur les questions qui comptent pour les gens ordinaires et les familles nord-irlandaises alors qu'ils ont en tête leur véritable agenda, qui est de poursuivre leurs plans pour un scrutin frontalier".

En vertu de l'accord du Vendredi Saint de 1998, les Républicains et les Unionistes se partagent le pouvoir au sein d'un gouvernement de cohabitation : le Premier ministre et le vice-premier ministre de chacun des deux camps.

L'équilibre pourrait cette fois se briser : le DUP refuse pour l'instant de s'engager à rejoindre le gouvernement si les dispositions post-Brexit de contrôles douaniers ne sont pas modifiées.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Irlande du Nord : des législatives sur fond d'unification de l'Irlande

Irlande du Nord : après deux ans de tumultes, le parlement va reprendre du service

Vladimir Poutine affirme être prêt à négocier avec l'Ukraine sans "schémas imposés"