This content is not available in your region

Guerre en Ukraine : destruction de patrouilleurs russes, "élimination de nationalistes" ukrainiens

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP
euronews_icons_loading
A g. : patrouilleur russe avant sa destruction annoncée par le min. ukr. de la Défense (02/05/2022) / A dr. : tir de missile russe Iskander (19/09/2017)
A g. : patrouilleur russe avant sa destruction annoncée par le min. ukr. de la Défense (02/05/2022) / A dr. : tir de missile russe Iskander (19/09/2017)   -   Tous droits réservés  Ukrainian Defence ministry (screengrab) // Russian Defense Ministry Press Service via AP/File

68ème jour de guerre en Ukraine.
- L'armée ukrainienne dit avoir détruit deux patrouilleurs russes en mer Noire.
- De leur côté, les autorités russes affirment avoir détruit plusieurs cibles grâce à des missiles balistiques de haute précision.
Le point sur les combats et les réactions internationales.

La Russie dit poursuivre ses frappes de haute précision

La Russie a publié des images de son système de missiles balistiques Iskander en pleine action, indiquant que des frappes de haute précision contre d'importantes installations militaires ukrainiennes se poursuivaient.

Le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konashenkov, a détaillé ce lundi le bilan des dernières offensives effectuées à l’aide de ces missiles : "l'aviation opérationnelle-tactique et de l'armée des forces aérospatiales russes a frappé 20 zones de concentration de soldats et d'équipements militaires ukrainiens, ainsi qu'un dépôt d'armes et de munitions près de Chervone, dans la région de Zaporijia. Les attaques ont permis d'éliminer plus de 160 nationalistes et jusqu'à 26 véhicules blindés ukrainiens".

Kyiv a annoncé que les frappes russes avaient fait plusieurs victimes ces dernières heures dans l’est du pays : au moins trois personnes ont été tuées et trois autres, dont un enfant, blessées dans la région de Louhansk. Quatre autres personnes ont été blessées dans la région de Donetsk.

Destruction de deux patrouilleurs russes

De son côté, l'armée ukrainienne a affirmé avoir détruit deux patrouilleurs russes, près de l'île aux Serpents, en mer Noire, devenue symbole de la résistance ukrainienne depuis le début de l'invasion.

Les patrouilleurs russes de classe Raptor font partie des navettes les plus rapides de la marine russe, pouvant atteindre près de 90 km/h à pleine vitesse.

Moscou n'a pas confirmé l'information.

Évacuation de civils de Marioupol

Une poursuite des évacuations d'habitants de Marioupol est prévue lundi, après une première opération qui a sorti une centaine de civils de l'usine Azovstal, assiégée par les forces russes dans ce port stratégique du Sud-Est de l'Ukraine.

"Le 2 mai, l'évacuation à Marioupol commence à 7h00 (04h00 GMT). Point de collecte - Centre commercial Port City", a annoncé sur Telegram Pavlo Kirilenko, gouverneur régional de Donetsk.

L'évacuation entamée samedi en coordination entre l'Ukraine, la Russie et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), avait concerné des femmes et des enfants.

Pétrole russe : l'UE étudie un embargo progressif

A Bruxelles, les ministres de l'Energie des Vingt-Sept tiennent ce lundi une réunion pour étudier un arrêt progressif des achats de pétrole à la Russie afin de sanctionner la guerre en Ukraine.

"Il y a une volonté politique de cesser les achats de pétrole à la Russie et nous aurons la semaine prochaine des mesures et une décision sur un retrait progressif", avait affirmé dimanche un responsable européen impliqué dans les discussions, sans cacher que la décision n'est "pas facile à mettre en oeuvre". 

Deux pays européens enclavés, la Hongrie et la Slovaquie, dépendent des oléoducs russes et l'Union européenne souhaite aussi éviter une flambée mondiale des prix du pétrole.

Le Russes ne prévoient pas de terminer la guerre le 9 mai

La Russie ne cherche pas à terminer la guerre en Ukraine le 9 mai, célébré comme le jour de la Victoire, a déclaré son ministre des Affaires étrangères, alors que des analystes estimaient une fin possible du conflit à cette date.

Nos militaires n'ajusteront pas artificiellement leurs actions à une date quelconque, y compris le Jour de la Victoire
Serguei Lavrov
ministre russe des Affaires étrangères

"Nos militaires n'ajusteront pas artificiellement leurs actions à une date quelconque, y compris le Jour de la Victoire", a déclaré Sergueï Lavrov dans un entretien diffusé dimanche, en référence à cette date commémorant le 9 mai 1945 et la reddition des nazis face aux Alliés, dont l'Union soviétique.

"Le rythme de l'opération en Ukraine dépend, avant tout, de la nécessité de minimiser les risques éventuels pour la population civile et les militaires russes", a-t-il ajouté.

La Finlande annule un contrat avec Rosatom

Un contrat avec le groupe russe Rosatom pour construire un réacteur nucléaire dans le Nord de la Finlande a été annulé en raison des risques supplémentaires liés à l'invasion russe de l'Ukraine, a annoncé lundi le consortium à majorité finlandaise pilotant le projet.

Le Danemark rouvre son ambassade à Kiev

Le Danemark a annoncé ce lundi la réouverture de son ambassade à Kiev, en signe de soutien à l'Ukraine contre l'invasion russe, lors d'une visite surprise de son ministre des Affaires étrangères Jeppe Kofod.

"C'est un symbole très fort du soutien danois à l'Ukraine et au peuple ukrainien que de rouvrir les portes de l'ambassade du Danemark aujourd'hui", a déclaré ce dernier dans un communiqué.