This content is not available in your region

Chaleur printanière : la France enregistre 38 jours consécutifs au dessus de la normale

Access to the comments Discussion
Par Stephane Hamalian  & Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Un homme se rafraichit sous une douche de plage, Biarritz, France, le 18 mai 2022
Un homme se rafraichit sous une douche de plage, Biarritz, France, le 18 mai 2022   -   Tous droits réservés  Bob Edme/Copyright 2022The Associated Press. All rights reserved

Trente-huit jours consécutifs au-dessus des normales saisonnières : la France a égalé mercredi un record printanier de chaleur, la précédente série similaire datant d'avril-mai 2007, indique jeudi Météo-France.

Mercredi, plusieurs records de chaleur avaient été battus ou égalés dans la moitié sud du pays. "Avec les températures attendues au moins jusqu'à samedi, ce record est appelé à être encore battu", prévient l'établissement public, en parlant du record du nombre de jours consécutifs au-dessus de la normale.

Le mois de mai le plus chaud depuis l'après-guerre en France ?

"Avec les températures attendues au moins jusqu'à samedi, ce record est appelé à être encore battu", a ajouté l'établissement public.

Depuis le début du mois, "l'anomalie" de température moyenne observée sur la France atteint légèrement plus de 3°C et Météo-France estime "fort probable" que mai 2022 devienne le mois de mai le plus chaud depuis l'après-guerre, détrônant ainsi le record de 2011 avec une anomalie de +1,85°C.

Dans un tweet, Météo-France explique que les pics s'observent non seulement au plus chaud de la journée, mais aussi au plus bas. 

Par exemple, dans la nuit de mercredi à jeudi, le thermomètre n'est pas descendu en-dessous de 21,9°C à Roissy près de Paris, ce qui devrait être un record pour une minimale.

L'Espagne étouffe déjà

En Espagne, la situation est critique avec des températures qui sont de 10 à 15 degrés au-dessus des normales, atteignant 40 degrés dans certaines régions.

Voilà 20 ans que la péninsule n'avait pas connu de telles hausse au mois de mai. Les autorités recommandent aux personnes âgées et aux enfants en bas âge de rester à l'intérieur en journée.

Avec le dérèglement climatique de la planète, les périodes de chaleur sont amenées à devenir plus fréquentes et tendent à s'installer plus tôt au printemps.