This content is not available in your region

Attaque dans l'est du Burkina Faso : au moins 50 morts

Access to the comments Discussion
Par Camille Pauvarel
euronews_icons_loading
C'est en fuyant la localité de Madjoari dans l'est du Burkina Faso que les civils ont été abattus.
C'est en fuyant la localité de Madjoari dans l'est du Burkina Faso que les civils ont été abattus.   -   Tous droits réservés  Euronews

Au moins une cinquantaine de personnes ont été abattues dans l'est du Burkina Faso, mercredi 25 mai. Le gouverneur de la région a déclaré que ces exécutions ont été commises par des "individus armés non identifiés" dans la localité de Madjoari occupée par des groupes djihadistes.

Des témoins sur place indiquent que les habitants tentaient de quitter les lieux après avoir été privés de ravitaillement pendant une semaine.

La population et l'armée au nord et à l'est du Burkina Faso sont régulièrement attaquées par des djihadistes présumés. 

Après un coup d'Etat en janvier, les militaires au pouvoir, ont promis de mettre fin à l'insécurité. Une tâche difficile à accomplir. Selon l'AFP, ces deux derniers mois, quelque 200 personnes sont mortes.

Dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, les violences attribués aux mouvements djihadistes ont lieu depuis 2015 et ont déjà fait plus de 2 000 morts et 1,8 million de déplacés.