This content is not available in your region

Migrants et crise du logement en Irlande

Access to the comments Discussion
Par Ken Murray
euronews_icons_loading
euronews
euronews   -   Tous droits réservés  Cleared

La crise du logement en Irlande est accentuée par un nombre croissant d'arrivées de migrants. La pénurie de logements et la flambée des prix de l’immobilier suscitent de vives discussions au Parlement irlandais.

"Le constat est que la capacité de l'Irlande à fournir ne serait-ce que le strict minimum en termes d'hébergement d'urgence à ses propres citoyens et à ceux qui fuient véritablement la guerre est gravement compromise", a dit Carol Nolan, une députée indépendante.

Les appels se multiplient en Irlande pour que le gouvernement plafonne notamment le nombre de réfugiés ukrainiens entrant dans le pays. Hors de question pour le ministre irlandais du Logement, Darragh O'Brien.

"Ce gouvernement a été très clair. Nous accueillerons autant que nécessaire les citoyens ukrainiens fuyant une guerre brutale qui leur a été imposée et nous ne plafonnerons pas leur nombre", a rétorqué Darragh O'Brien.

Selon de récentes enquêtes, qu'ils viennent principalement de Libye, de Syrie et maintenant d'Ukraine, le nombre important de migrants et de réfugiés présents en Irlande a entraîné une demande de logements supérieure à l'offre.

La République d'Irlande compte cinq millions d'habitants. Le petit pays héberge déjà près de 35 000 réfugiés ukrainiens et s’apprête à en accueillir 100 000.

Ce chiffre fait tourner la tête de certains députés irlandais qui réitèrent leur appel à un plafonnement, sans succès.

"Mon expérience m’a montré que les gens de ce pays étaient d'une grande chaleur et les communautés irlandaises travaillent avec la communauté ukrainienne pour que les réfugiés se sentent les bienvenus en Irlande. Je demanderais donc aux députés de peut-être réfléchir à cet aspect et d’en tenir compte", a dit Micheál Martin, le Premier ministre irlandais.

Le nombre de personnes venant d'Ukraine qui arrivent en Irlande exercent une pression sur les logements, en particulier dans l'est du pays. Cependant, le Premier ministre irlandais a clairement indiqué que tant que la guerre se poursuivra en Ukraine et que ses habitants chercheront refuge, l'Irlande restera une terre d'accueil.