Aux États-Unis, les fantômes du massacre de 1906 planent toujours sur Atlanta

Gravure du massacre de 1906
Gravure du massacre de 1906 Tous droits réservés AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

?? Plus d'un siècle avec le drame d'Atlanta, des militants s'organisent pour commémorer la mémoire des disparus et poursuivre la lutte contre le racisme anti-Noirs aux États-Unis.

Plus d'un siècle avec le drame d'Atlanta, des militants s'organisent pour commémorer la mémoire des disparus et poursuivre la lutte contre le racisme anti-Noirs aux États-Unis.

PUBLICITÉ

Chaque jour des milliers d'américains foulent le sol d'Atlanta, sans savoir peut-être qu'ici des hommes et des femmes noirs ont été massacrés par des Blancs. Les émeutes raciales de 1906 ont façonné durablement la ville. 

Le journaliste américain King Williams explique : "Lorsqu'on parle des évènements de 1906, on remarque que beaucoup de choses se passent encore aujourd'hui et que, les responsables, publiques ou privés, décident de ce qu'il se passe dans cette ville."

Le 22 septembre 1906, des articles sont publiés dans la presse faisant état de rumeurs quant à des agressions de femmes blanches par des Afro-Américains. Furieux, pendant 3 jours des milliers de Blanc déchainent leur colère tuant au moins 12 Noirs. 

"C'était un massacre. Des gens ont été tués"

Ann Hill Bond est membre du comité de commémoration des massacres de 1906. Elle raconte : "c'est dans cette rue, le troisième jour du massacre, que la foule blanche, qui comptait jusqu'à 10 000 personnes, est descendue dans la rue, a pillé, envahi les maisons, enlevé hommes, femmes, enfants."

Un groupe de militants s'est aujourd'hui constitué et veille attentivement sur la mémoire des disparus.

"Il est important pour nous d'utiliser le bon langage lorsque nous parlons des vies perdues, pour nous souvenir d'eux et les honorer. C'était un massacre. Des gens ont été tués" insiste Ann Hill Bond. 

Repères historiques, visites, pièces de théâtre, différents évènements sont prévus en septembre prochain pour commémorer le massacre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Racisme en France : la CNCDH appelle à lutter contre les préjugés, "de l'école à l'université"

Attentat raciste de Buffalo : Joe Biden dénonce le "poison du suprémacisme blanc"

Joe Biden commémore le massacre raciste de Tulsa