PUBLICITÉ

A Berlin, des réfugiés ukrainiens logés temporairement dans des conteneurs

Le camp de conteneurs
Le camp de conteneurs Tous droits réservés AFP
Tous droits réservés AFP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ce camp de fortune a été installé à Tempelhof, l'aéroport désaffecté de la capitale allemande.

PUBLICITÉ

Depuis le début de la guerre, des millions d'Ukrainiens ont fui leur pays. Nombre d'entre eux se réfugient en Allemagne, et notamment à Berlin, en raison de la proximité géographique. Mais les hébergements commencent à manquer.

Fuir la guerre, et vivre dans des logements de fortune. Dans ce camp de conteneurs installé à Tempelhof, l'aéroport désaffecté de Berlin, 400 réfugiés ukrainiens sont hébergés.

Parmi eux, Albina Kirsan et son mari. Le couple a fui Marioupol il y a deux mois, et espère construire son avenir dans la capitale allemande : "Nous allons avoir un bébé, et nous allons rester ici. Nous aimons beaucoup Berlin, on nous a déjà beaucoup aidé. Les gens ont sympa ici, il ne sont pas agressifs"

3000 places manquantes

Ce camp a été installé face au nombre grandissant de déplacés ukrainiens, et faute de place dans les logements privés, comme l'explique Sascha Langenbach, porte-parole de l'Office des réfugiés de Berlin :"Nous avons environ 25 000 personnes actuellement hébergées dans nos centres d'accueil à Berlin, aussi bien des Ukrainiens que des demandeurs d'asile du monde entier. Mais il ne nous reste que quelques centaines de places. Comme vous pouvez le voir ici, nous allons bientôt atteindre la capacité maximale de nos centres d'accueil".

L'Office espère trouver de nouveaux logements avant l'automne et l'hiver. Selon leurs estimations, il manquerait 3000 places pour pallier l'afflux d'arrivées de réfugiés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Slovaquie divisée sur l'envoi d'armes à l'Ukraine

Ukraine : visite à Boutcha de l'ex-patron de l'ONU, Ban Ki-moon

Espionnage pour le compte de la Chine: arrestations en Allemagne et Royaume Uni