This content is not available in your region

L'armée ukrainienne a repris près de 6 000 km2 aux Russes, selon Volodymyr Zelensky

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Un soldat ukrainien prend un selfie alors qu'un système d'artillerie tire sur la ligne de front dans la région de Donetsk,  samedi 3 septembre 2022.
Un soldat ukrainien prend un selfie alors qu'un système d'artillerie tire sur la ligne de front dans la région de Donetsk, samedi 3 septembre 2022.   -   Tous droits réservés  Leo Correa/ AP

Des chars, des dizaines de véhicules et armes russes abandonnés. Des vidéos mettent en évidence la fuite précipitée de l'armée russe face à la rapide avancée des troupes ukrainiennes dans la région de Kharkiv.

L'armée ukrainienne a repris près de 6 000 km² de territoire contrôlé par les forces russes lors de sa contre-offensive lancée début septembre, a affirmé ce lundi le président Volodymyr Zelensky.

"Depuis le début du mois de septembre, nos soldats ont déjà libéré 6 000 km² de territoire ukrainien dans l'Est et le Sud, et nous continuons d'avancer", a déclaré M. Zelensky dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

L'armée ukrainienne a d'abord annoncé une contre-offensive dans le sud, avant de réaliser au cours de la semaine écoulée une avancée éclair dans la région de Kharkiv, frontalière de la Russie dans le nord-est du pays, forçant les soldats de Moscou à se retirer vers d'autres positions.

Elle affirme aussi connaître des succès dans la région de Kherson (sud), occupée par la Russie et frontalière de la Crimée annexée, et dans les régions de l'Est sous contrôle de séparatistes pro-russes depuis 2014.

Des corps de civils retrouvés avec des "traces de torture"

Quatre corps de civils tués ont été retrouvés avec des "traces de torture" dans le village de Zaliznytchné, dans la région de Kharkiv, récemment repris par Kyiv aux forces russes, a annoncé ce lundi le Parquet ukrainien.

Selon lui, les quatre cadavres ont été trouvés dimanche et "portaient des traces de torture". "Trois d'entre eux ont été enterrés sur le territoire de propriétés familiales, un autre a été enterré sur le territoire de l'usine d'asphalte en face de la gare ferroviaire", a-t-il précisé sur Facebook.

L'Ukraine a annoncé ces derniers jours des gains territoriaux importants dans la région de Kharkiv, frontalière de la Russie dans le nord-est du pays, qui était partiellement sous occupation russe depuis le début la guerre.

Dans un autre village de la région, à Grakové, où les journalistes de l'AFP ont constaté des destructions témoignant de la violence de combats, le Parquet avait également indiqué avoir découvert les corps de deux civils, avec des traces de tortures et des impacts de balle à l'arrière de la tête.

Les forces russes ont été accusées de multiples exactions lors de leur occupation de la banlieue de Kyiv, notamment à Boutcha, d'où elles se sont retirées fin mars.

Moscou a, de son côté, nié tout crime et assuré qu'il s'agit de falsifications.