This content is not available in your region

En France, cinq millions de foyers profitent de Netflix sans payer d'abonnement

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Netflix
Netflix   -   Tous droits réservés  Copyright Jenny Kane/Copyright 2020 The Associated Press.

En plus des dix millions d'abonnements qu'il compte en France, Netflix estime à cinq millions le nombre de foyers qui regardent ses programmes sans payer grâce au partage d'identifiants, a indiqué vendredi l'un de ses responsables dans l'Hexagone.

C'est dans l'espoir de récupérer ces foyers qui ne payent pas que la plateforme de vidéos veut proposer une formule d'abonnement moins chère mais avec de la publicité, comme annoncé au niveau mondial en avril.

"On a dix millions d'abonnés en France" et "on a cinq millions de foyers qui consomment Netflix mais qui ne payent pas" car ils "partagent leurs comptes", a expliqué Damien Bernet, directeur du développement de Netflix France lors du festival de la fiction de La Rochelle.

"On a cinq millions de foyers qui regardent Netflix régulièrement et qui paient zéro, donc on s'est posé la question de savoir comment faire pour les attirer", a-t-il ajouté.

"L'arrivée de la pub ne va rien changer pour la vaste majorité des abonnés parce qu'ils vont rester sur leurs offres", a poursuivi M. Bernet, en rappelant que la plateforme proposait pour l'heure "trois offres payantes entre 8,99 et 17,99 euros".

Dans un contexte d'inflation, "8,99 euros, ce n'est pas accessible pour tous, et l'offre avec publicité sera une quatrième offre afin de chercher de nouveaux abonnés", a-t-il dit.

"C'est une offre complémentaire dans laquelle il y aura de la publicité mais ce n'est pas une offre gratuite, on reste un acteur payant", a-t-il insisté.

S'abonner à Netflix en Turquie

En plus des comptes partagés, certains abonnés Netflix préfèrent souscrire à un abonnement dans d'autres pays où les tarifs sont bien plus faibles, comme la Turquie où l'Argentine. En effet, alors qu'un abonnement standard revient à 8,99 euros par mois, le même abonnement en Turquie coûte seulement 2,50 euros. Avec la Livre turque qui perd de la valeur depuis plusieurs années, le cout de l'abonnement en euro ne cesse de diminuer.

Bien que cette pratique ne pas soit illégale, certaines personnes utilisent même des VPN pour avoir accès à l'offre Netflix turque en France (ou encore dans d'autres pays occidentaux). Toutefois, pour faire face à ce problème, l'entreprise américaine a commencé à exiger des numéros de téléphone turcs, mais aussi des cartes de paiement rattachées aux banques turques pour l'ouverture d'un nouveau compte.

Payer en plus pour partager son compte

En avril, Netflix avait annoncé qu'il avait perdu 200 000 abonnés dans le monde au premier trimestre par rapport à fin 2021, une première depuis plus de dix ans.

Cela l'a conduit à envisager de proposer des abonnements moins chers, avec de la publicité, d'ici un an ou deux, et de durcir son système de partage gratuit des comptes.

La formule de base du géant américain ne donne accès au catalogue que sur un seul appareil à la fois, mais avec le premium il est possible d'avoir jusqu'à quatre écrans en simultané. C'est pourquoi, depuis mars dernier, la compagnie propose à ses utilisateurs du Chili, du Costa Rica et du Pérou de payer un supplément pour permettre d'ajouter d'autres utilisateurs en dehors du foyer.

Selon les informations de Bloomberg, avec cette option testée seulement dans quelques pays, il faut désormais payer environ trois euros en plus pour accéder au contenu Netflix sur un écran en dehors du foyer principal.

D'ailleurs cette option serait automatiquement proposée lorsque la plateforme détecte une connexion sur une adresse IP différente. 

Le service de streaming Netflix compte 220,67 millions d'abonnés dans le monde.