"Je t'aime...moi non plus" : l'Ukraine demande à la France plus de canons Caesar

La défense ukrainienne demande plus de canons Caesar à la France.
La défense ukrainienne demande plus de canons Caesar à la France. Tous droits réservés Capture d'écran du compte Twitter de la Défense ukrainienne
Par Maxime Bayce
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Dans une vidéo malicieuse publiée sur les réseaux sociaux, qui détourne les codes du film romantique, la défense ukrainienne déclare son amour aux canons Caesar. La France en a livré 18 jusqu'à présent mais l'armée ukrainienne en veut davantage et le fait savoir.

PUBLICITÉ

Le community manager du ministère ukrainien de la Défense a encore frappé. Connu pour être particulièrement imaginatif et percutant, une nouvelle vidéo a été publiée ce mercredi matin sur le compte Twitter des forces ukrainiennes.

Intitulée "Sophie Marceau, Isabelle Adjani, Brigitte Bardot, Emmanuel Macron et CAESARs", elle détourne les codes du film romantique, sur fond de "Je t'aime...moi non plus" de Serge Gainsbourg et Jane Birkin, pour demander plus de preuves d'amour, à savoir... davantage de canons Caesar. 

Les Caesar sont la pièce maîtresse de l'aide militaire française à l'Ukraine. Ils ont une portée de 40 km et sont extrêmement mobiles. 

"Les gestes d'amour peuvent revêtir plusieurs formes mais si vous voulez vraiment conquérir notre cœur, rien ne bat une pièce d'artillerie de 155mm, très mobile, autopropulsée. Merci beaucoup la France, envoyez nous en plus", conclut malicieusement la vidéo.

Le message sur les réseaux sociaux survient alors que Paris envisage justement de fournir à Kyiv six à douze canons supplémentaires, prélevés sur une commande destinée au Danemark.

Depuis le début de la guerre, la France est critiquée pour son manque de générosité en matière d'armement envoyé aux forces ukrainiennes. Aucun chiffre officiel n'existe, l'exécutif gardant, pour des raisons de sécurité, cette information secrète mais selon différentes estimations, Paris est en queue de peloton des pays aidants.

Paris pas assez généreux ?

Selon François Heisbourg, conseiller spécial à la Fondation pour la Recherche stratégique, qui s'est récemment rendu à Kyiv pour essayer d'obtenir une estimation raisonnable, les livraisons d'armes françaises ne représenteraient que 1,4% du total. Une goutte d'eau, loin derrière les États-Unis (49%), la Pologne (22%), l’Allemagne (9%). 

Le Ukraine support tracker, mis au point par le Kiel institute for the world economy, fait état de chiffres similaires. Comparé au PIB, la France est même largement derrière la plupart des pays membres de l'Union Européenne se classant après la Grèce ou le Portugal, deux puissances militaires de taille moyenne à l'échelle du continent.

Les dix-huit canons Caesar envoyés en Ukraine représentent tout de même 25% du stock français. Comme l'a montré une récente enquête de la cellule investigation de Radio France, malgré son rang, l’armée française dispose en réalité de moyens militaires limités et en constante réduction depuis le début des années 1990. 

Le budget de la défense est passé de 4% du PIB à la fin de la guerre froide à 1% sous Nicolas Sarkozy. Les équipements ont été largement réduits, moins d'avions, de chars et donc de livraisons à l'Ukraine...

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Allemagne : le social-démocrate Boris Pistorius nommé ministre de la Défense

Kyiv veut le Conseil de l'Europe à ses côtés

"Crimes de guerre" : l'UE condamne les bombardements russes contre l'Ukraine