Pologne : sabotage ou accident ? La fuite de pétrole sur l'oléoduc Droujba inquiète

La raffinerie PCK de Schwedt, dans l'est de l'Allemagne - 10 janvier 2007
La raffinerie PCK de Schwedt, dans l'est de l'Allemagne - 10 janvier 2007 Tous droits réservés Sven Kaestner/AP2007
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les autorités polonaises sont en train d'enquêter sur une fuite de pétrole dans l'oléoduc Droujba qui relie la Russie et l'Europe occidentale. Une fuite qui intervient quelques jours seulement après le sabotage présumé des gazoducs Nord Stream.

PUBLICITÉ

Les autorités polonaises sont en train d'enquêter sur une fuite de pétrole dans l'oléoduc Droujba qui relie la  Russie et l'Europe occidentale. Une fuite qui a de quoi inquiéter, quelques jours seulement après le sabotage présumé des gazoducs Nord Stream.

L'entreprise opératrice, Pern a déclaré sur son site Internet que la fuite a été détectée mardi soir à 70 kilomètres de la ville de Plock en Pologne, et que sa cause était encore inconnue.

Euronews
L'oléoduc Droujba est un des plus longs du monde. C'est la route principale de livraison de pétrole russe vers l'Allemagne.Euronews

L’oléoduc Droujba, dont le nom signifie « amitié », a commencé à être construit au début des années 1960 et s’étend aujourd’hui sur un réseau de 5 500 km de long. Il transporte du pétrole de l’Oural vers les raffineries en Pologne, en Allemagne.

"L'approvisionnement n'est pas interrompu", assure le ministre allemand de l'économie

Le ministre de l'économie allemand a confirmé ce mercredi que les livraisons de pétrole vers l'Allemagne n'avaient pas été coupées. Elles continuent à être réceptionnées dans deux sites, la raffinerie PCK GmbH de Schwedt et la Raffinerie Total Mitteldeutschland GmbH à Spergau.

L'année dernière, la Russie représentait environ 35 % de l'approvisionnement en pétrole brut de l'Allemagne.

Mais depuis, l'Allemagne et d'autres pays de l'UE ont dû largement réduire leurs importations, conformément aux sanctions imposées à Moscou depuis l'invasion de l'Ukraine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le gazoduc Nord Stream 2 ne fuit plus en mer Baltique

Un gazoduc stratégique inauguré en Pologne

Moscou prive l'Europe d'un de ses gazoducs