USA : le complotiste Alex Jones condamné à verser 1 milliard de dollars

Access to the comments Discussion
Par Margaux Racaniere
Alex Jones, figure du complotisme d'extrême droite aux Etats-Unis, lors de son procès - Waterbury (Connecticut, USA), le 22/09/2022
Alex Jones, figure du complotisme d'extrême droite aux Etats-Unis, lors de son procès - Waterbury (Connecticut, USA), le 22/09/2022   -   Tous droits réservés  AP Photo

Le complotiste américain Alex Jones a été condamné ce mercredi à verser près d'un milliard de dollars aux proches des victimes de la tuerie de Sandy Hook. Le juge a reconnu que l'animateur de l'émission de radio Infowars avait causé du tort aux victimes en niant pendant des années la réalité de la fusillade. Un coup porté au milieu conspirationniste américain.

Pour lui, la fusillade de Sandy Hook était un "canular". Et les parents endeuillés étaient des "acteurs" payés par des lobbys anti-armes. La tuerie de l'école primaire Sandy Hook, le 14 décembre 2012, avait coût la vie à 28 personnes dont 20 enfants.

Dans son émission de radio Infowars, Alex Jones tient depuis des années des discours complotistes, anti-vax et anti-élite. Mais dans le cas de la fusillade de Sandy Hook, les jurés ont estimé qu'il était allé trop loin. Il a été condamné par un tribunal du Connecticut à verser 965 millions de dollars (992 millions d'euros) aux neuf plaignants, huit proches de victimes et un agent du FBI présent sur les lieux de la tuerie.

Ce ne sont pas véritablement les mensonges d'Alex Jones qui sont jugés, mais plutôt la destruction de la vie des familles des victimes. Elles expliquent avoir été harcelées en ligne et jusqu'à chez eux par des fans du complotiste, qui les prenaient pour des "comédiens". 

La déclaration d'une des plaignantes : "Je suis incroyablement fière et reconnaissante du message que nous avons envoyé ici aujourd'hui : La vérité compte. Il y aura d'autres Alex Jones dans le monde. Mais aujourd'hui, ils ont appris qu'ils seront tenus pour responsables".

Le propriétaire du site Infowars avait déjà été condamné à verser près de 50 millions de dollars au Texas à un couple dont le fils de six ans avait été tué à Sandy Hook.

Le complotiste avait finalement admis publiquement la réalité de la tuerie. Mais il avait refusé de coopérer avec les tribunaux, si bien que des magistrats, dans les deux Etats, l'avaient condamné par défaut. Ils avaient laissé le soin à des jurés de fixer la peine.

Réaction d'Alex Jones

Absent du tribunal, Alex Jones a suivi l'audience en direct sur son site Infowars. Il a indiqué qu'il comptait faire appel du jugement, affirmant au passage ne pas avoir "deux millions en cash". Pour lui, le procès est une "parodie de justice" destinée à le ruiner et à l'empêcher d'exercer sa liberté d'expression.

On ne sait pas encore quelle somme Alex Jones pourra payer. Ses avocats devraient essayer de négocier la sentence à la baisse en appel, et son entreprise Free Speech Systems s'est placée sous la protection de la loi sur les faillites.

Réactions des victimes

Le verdict rendu ce mercredi est "historique", a réagi un avocat des familles, Chris Mattei, en promettant de le faire "appliquer".

Bill Sherlach, dont la femme Mary a été tuée à Sandy Hook, a affirmé que cette décision montrait qu'"internet n'est pas le Far West et que les actes ont des conséquences". "Les gens comme Alex Jones vont devoir repenser ce qu'ils disent, et comment ils le disent", a-t-il ajouté devant la presse.