Moscou justifie ses frappes sur l'Ukraine et déploie des missiles Avangard dans le sud de l'Oural

Vladimir Poutine avec le chef d'état major de l'armée russe Valeri Guerassimov, lieu non défini, le 16 décembre 2022
Vladimir Poutine avec le chef d'état major de l'armée russe Valeri Guerassimov, lieu non défini, le 16 décembre 2022 Tous droits réservés Gavriil Grigorov/Sputnik
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Moscou affirme avoir empêché une livraison d'armes étrangères à l'Ukraine ce vendredi, et annonce déployer des missiles Avangard dans le sud de l'Oural.

PUBLICITÉ

L'armée russe a affirmé samedi avoir empêché une livraison d'armes étrangères aux forces ukrainiennes, avec des frappes massives effectuées la veille en Ukraine qui ont provoqué des coupures de courant à travers le pays.

"Une frappe massive avec des armes de haute précision a été effectuée le vendredi 16 décembre contre des systèmes de commandement militaire, du complexe militaire et industriel et des sites énergétiques ukrainiens", a indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué.

"L'objectif a été atteint. Tous les sites désignés ont été visés", selon la même source.

_"A l'issue de la frappe, une livraison d'armes et de munitions de fabrication étrangère a été empêchée, une avancée des réserves (des forces ukrainiennes) vers les zones de combat a été bloquée, le fonctionnement des entreprises de fabrication et de réparation d'armes (...) a été suspend_u", affirme le communiqué.

L'Ukraine a annoncé vendredi avoir essuyé de nouvelles frappes de missiles russes qui ont provoqué des coupures d'eau dans la capitale Kiev et de courant à travers le pays, plongé dans un froid glacial.

Ces attaques ont été dénoncées comme "des crimes de guerre" par l'Union européenne.

Moscou déploie des missiles "Avangard" dans l'Oural

Moscou a également annoncé ce samedi l'entrée en service d'un nouveau régiment de missiles balistiques intercontinentaux, baptisé, "Avangard", dans la région d’Orenbourg, près du Kazakhstan.

Selon le communiqué du ministère de la Défense, ce système de missiles, "doté d'une unité hypersonique, complétera efficacement le système d'armes des forces de missiles stratégiques et renforcera les capacités de combat de la composante terrestre des forces nucléaires stratégiques".

Le président Vladimir Poutine a mentionné pour la première fois le système "Avangard" en mars 2018, soulignant que le missile était capable de traverser les couches denses de l'atmosphère à des vitesses hypersoniques allant jusqu'à Mach 27 (environ 32 000 kilomètres par heure), d'effectuer des manœuvres de direction et d'altitude et de surmonter toute défense antimissile.

Un enfant mort sorti des décombres à Kryvyï Rig

Conséquence des frappes russes de vendredi, un enfant a été retrouvé mort samedi sous les décombres d'un immeuble de la ville de de Kryvyi Rih, dans le centre du pays. Les autorités ukrainiennes ont affirmé que la Russie avait lancé 76 missiles ce vendredi. Seuls 16 auraient échappé au système de défense aériennes ukrainien.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La guerre en Ukraine, le 16 décembre 2022, cartes à l'appui

Comment Valeriia, une Ukrainienne de 17 ans, a échappé à un camp de rééducation russe

La Moldavie prend de nouvelles mesures contre l'ingérence russe à l'approche du référendum sur l'UE