L'Estonie et la Lettonie expulsent les ambassadeurs russes

Access to the comments Discussion
Par AFP
AP photo
AP photo   -   Tous droits réservés  Alexander Zemlianichenko/AP

L'Estonie et  la Lettonie ont annoncé ce lundi l'expulsion des ambassadeurs russes dans leurs pays respectifs, après la décision similaire prise quelques heures auparavant par Moscou à l'égard de l'ambassadeur estonien.

Le troisième pays balte, la Lituanie avait annoncé en octobre l'expulsion du chargé d'affaires russe, en raison d'actions et de déclarations "incompatibles, après avoir déclaré l'ambassadeur de ce pays "persona non grata" en avril.

"Nous respectons le principe de réciprocité dans les relations avec la Russie", a indiqué lundi dans un tweet le ministère estonien des Affaires étrangères, soulignant que l'ambassadeur russe devrait quitter l'Estonie le même jour que son diplomate la Russie, soit le 7 février.

La Russie a annoncé lundi l'expulsion de l'ambassadeur estonien, dénonçant la "russophobie totale" de Tallinn, après l'expulsion plus tôt en janvier de 21 diplomates russes et autres employés de l'ambassade russe.

Lundi après-midi, la Lettonie a annoncé elle aussi qu'elle avait demandé à l'ambassadeur de Russie de quitter le territoire letton et décidé d'abaisser le niveau de ses relations diplomatiques avec Moscou.

"L'ambassadeur de Russie quittera la Lettonie au plus tard le 24 février 2023. De même, l'ambassadeur de la République de Lettonie en Russie quittera la Russie d'ici le 24 février", a affirmé le ministère des Affaires étrangères letton dans un communiqué.

Riga a motivé sa décision par la poursuite par la Russie de "l'agression militaire à grande échelle contre l'Ukraine, lancée le 24 février 2022 ainsi que par la solidarité avec l'Estonie et la Lituanie".

En avril, la Lituanie a dégradé ses relations diplomatiques avec la Russie en réaction aux atrocités découvertes dans la ville ukrainienne de Buca.

Russes et Occidentaux ont multiplié les expulsions de diplomates ces dernières années, et plus encore depuis que les forces russes ont lancé leur assaut contre l'Ukraine le 24 février 2022. Mais c'est la première fois que des ambassadeurs sont renvoyés dans leur pays depuis le début de cette offensive.